dark_mode light_mode
 

11e Grands Prix du Design : Les HRI à l’honneur

 
14 février 2018

Les lauréats de la 11e édition des Grands Prix du Design ont été dévoilés ce mardi lors d’une cérémonie organisée au Casino de Montréal. Comme l’an dernier, la soirée aura aussi été marquée par les nombreuses récompenses récoltées par l’industrie des HRI.

Retrouvez ci-dessous les différents lauréats et les motivations des membres du jury :

Taverne Louise

mail

Abonnez-vous à nos infolettres

Chaque semaine, recevez nos dernières nouvelles dans votre boîte courriel.

Prix - Restaurant de 2 000 pi² ou moins

Design - LEMAYMICHAUD Architecture Design

« Une place qui nous transporte à la fois dans le temps, avec ses pierres apparentes, et dans un lieu intemporel, grâce aux belles incursions de matériaux modernes. Les murs de pierre et de brique couverts de traces de vieux plâtre, les clins d’œil de souvenirs anciens et le plancher rapiécé de plusieurs finis fusionnent avec le mobilier plus contemporain, doté d’éléments sombres, mis en valeur par ce mariage heureux.

Les lampes aux allures de bistrot de la Belle Époque, les incursions rococo et la mosaïque ponctuent l’espace d’une délicatesse chaleureuse et entourent le bar colossal qui domine ce lieu inspiré d’histoire. Associant habilement plusieurs types d’assises, la taverne procure une expérience unique à sa clientèle, offrant une ergonomie distinctive. Le tout invite au confort dans une ambiance aux belles caractéristiques diverses. Un restaurant qui s’ajoute aux charmes de la ville de Québec, élégant, soigné et intemporel. »

Taverne Louise
Prix - Restaurant de 2 000 pi² ou moins
Design - LEMAYMICHAUD Architecture Design
« Une place qui nous transporte à la fois dans le temps, avec ses pierres apparentes, et dans un lieu intemporel, grâce aux belles incursions de matériaux modernes. Les murs de pierre et de brique couverts de traces de vieux plâtre, les clins d’œil de souvenirs anciens et le plancher rapiécé de plusieurs finis fusionnent avec le mobilier plus contemporain, doté d’éléments sombres, mis en valeur par ce mariage heureux.
Les lampes aux allures de bistrot de la Belle Époque, les incursions rococo et la mosaïque ponctuent l’espace d’une délicatesse chaleureuse et entourent le bar colossal qui domine ce lieu inspiré d’histoire. Associant habilement plusieurs types d’assises, la taverne procure une expérience unique à sa clientèle, offrant une ergonomie distinctive. Le tout invite au confort dans une ambiance aux belles caractéristiques diverses. Un restaurant qui s’ajoute aux charmes de la ville de Québec, élégant, soigné et intemporel. »Retour ligne automatique
lemaymichaud

(Crédit photo : lemaymichaud)

Hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth

Prix - Établissement d’hébergement

Design - Sid Lee Architecture | Architecture49, architectes en consortium

« Tout en rendant hommage à son passé, la rénovation majeure des 21 étages de l’hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth avait pour but d’offrir une nouvelle programmation plus en phase avec son caractère montréalais. Inauguré en 1958, l’hôtel de 1 051 chambres (aujourd’hui 950 chambres) est un exemple du style international de l’époque. Les zones sont bien déterminées, un défi pour l’amplitude de l’espace. On dépasse ici les standards de l’hôtel par une innovation réussie.

Mélange d’élégance parisienne et de style anglais, le restaurant Rosélys est quant à lui d’une sophistication pragmatique. Les différentes couleurs, très bien dosées, se marient à une architecture art déco, très bien maîtrisée. Le jury a noté l’initiative d’intégration des toiles mises en valeur par l’éclairage. Une belle évolution qui fait le pont entre l’institution du lieu et une modernité créative, inspirée, contemporaine et audacieuse. Pour sa part, le projet de luminaire de la réception de l’hôtel a consisté à assembler 6 720 triangles de verre sur 120 plaques carrées rétroéclairées pour créer un lustre de 40 pi de largeur. Ce projet grandiose, d’esprit vintage, transmet bien le classicisme et l’authenticité du Québec des années 1970. »

Hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth
Prix - Établissement d’hébergement
Design - Sid Lee Architecture | Architecture49, architectes en consortium
« Tout en rendant hommage à son passé, la rénovation majeure des 21 étages de l’hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth avait pour but d’offrir une nouvelle programmation plus en phase avec son caractère montréalais. Inauguré en 1958, l’hôtel de 1 051 chambres (aujourd’hui 950 chambres) est un exemple du style international de l’époque. Les zones sont bien déterminées, un défi pour l’amplitude de l’espace. On dépasse ici les standards de l’hôtel par une innovation réussie.
Mélange d’élégance parisienne et de style anglais, le restaurant Rosélys est quant à lui d’une sophistication pragmatique. Les différentes couleurs, très bien dosées, se marient à une architecture art déco, très bien maîtrisée. Le jury a noté l’initiative d’intégration des toiles mises en valeur par l’éclairage. Une belle évolution qui fait le pont entre l’institution du lieu et une modernité créative, inspirée, contemporaine et audacieuse. Pour sa part, le projet de luminaire de la réception de l’hôtel a consisté à assembler 6 720 triangles de verre sur 120 plaques carrées rétroéclairées pour créer un lustre de 40 pi de largeur. Ce projet grandiose, d’esprit vintage, transmet bien le classicisme et l’authenticité du Québec des années 1970. »
Stephane Brugger

(Crédit photo : Stephane Brugger)

Club La Voûte

Prix - Bar, lounge et boîte de nuit

Design - Moodesign

« Installé dans ce qui était autrefois la zone des coffres de la Banque Royale, dans le Vieux-Montréal, le club La Voûte s’inspire de cette histoire pour offrir une ambiance unique. Le décor évoque les clubs privés d’autrefois avec de nombreux éléments de bois mouluré, de velours et de laiton, tout en laissant s’exprimer des composantes de l’édifice d’origine. On y trouve ainsi un plafond à caissons magnifiquement détaillé et des murs de vieille brique, mais aussi les imposantes portes des chambres fortes qui ont veillé sur les fortunes des années 1930.

Les designers de Moodesign ont su capter à merveille l’esprit du lieu pour le distiller en un décor actuel, tout en étant conscients du fait que le passé est juste sous la surface. L’aménagement regorge d’interventions recherchées qui s’épaulent pour construire l’identité forte du club. Ainsi, dans une salle de toilette, les murs recouverts de céramique argentée évoquent les trésors qui s’accumulaient autrefois ici tout en respectant le ton un brin baroque du décor d’ensemble. Les éclairages spectaculaires contribuent à la mise en valeur de ce lieu à l’identité unique, qui joue le jeu d’une ambiance sélect mais demeure ouvert à tous. »

Club La Voûte
Prix - Bar, lounge et boîte de nuit
Design - Moodesign
« Installé dans ce qui était autrefois la zone des coffres de la Banque Royale, dans le Vieux-Montréal, le club La Voûte s’inspire de cette histoire pour offrir une ambiance unique. Le décor évoque les clubs privés d’autrefois avec de nombreux éléments de bois mouluré, de velours et de laiton, tout en laissant s’exprimer des composantes de l’édifice d’origine. On y trouve ainsi un plafond à caissons magnifiquement détaillé et des murs de vieille brique, mais aussi les imposantes portes des chambres fortes qui ont veillé sur les fortunes des années 1930.
Les designers de Moodesign ont su capter à merveille l’esprit du lieu pour le distiller en un décor actuel, tout en étant conscients du fait que le passé est juste sous la surface. L’aménagement regorge d’interventions recherchées qui s’épaulent pour construire l’identité forte du club. Ainsi, dans une salle de toilette, les murs recouverts de céramique argentée évoquent les trésors qui s’accumulaient autrefois ici tout en respectant le ton un brin baroque du décor d’ensemble. Les éclairages spectaculaires contribuent à la mise en valeur de ce lieu à l’identité unique, qui joue le jeu d’une ambiance sélect mais demeure ouvert à tous. »
michelprete_atelierwelldone

(Crédit photo : michelprete_atelierwelldone)

The Standard

Prix - Café et comptoir alimentaire

Design - Jean de Lessard – Designers Créatifs

« Ce café de Westmount a l’élégance d’une jolie bijouterie qui invite le client à se sentir privilégié. Le souci du détail et de la retenue divulgue le travail intense du dessin signant un design contrôlé au minimalisme sophistiqué. Un espace maîtrisant l’équilibre des proportions et l’alignement des éléments architecturaux dans une parfaite symétrie.

Le mobilier sur mesure, le plan de travail en quartz blanc et la vitrine aérienne à viennoiseries conversent avec le motif à chevron du plancher en hickory et le tissu des fauteuils imitant les poils de poney, dans une opposition harmonieuse ponctuée des incursions lumineuses de laiton. On imagine aisément la silhouette d’Audrey Hepburn réinventant la scène mythique de Breakfast at Tiffany’s dans cet écrin noir raffiné, bercé par une lumière crémeuse. »

The Standard
Prix - Café et comptoir alimentaire
Design - Jean de Lessard – Designers Créatifs
« Ce café de Westmount a l’élégance d’une jolie bijouterie qui invite le client à se sentir privilégié. Le souci du détail et de la retenue divulgue le travail intense du dessin signant un design contrôlé au minimalisme sophistiqué. Un espace maîtrisant l’équilibre des proportions et l’alignement des éléments architecturaux dans une parfaite symétrie.
Le mobilier sur mesure, le plan de travail en quartz blanc et la vitrine aérienne à viennoiseries conversent avec le motif à chevron du plancher en hickory et le tissu des fauteuils imitant les poils de poney, dans une opposition harmonieuse ponctuée des incursions lumineuses de laiton. On imagine aisément la silhouette d’Audrey Hepburn réinventant la scène mythique de Breakfast at Tiffany’s dans cet écrin noir raffiné, bercé par une lumière crémeuse. »
jeandelessard_adrienwilliams

(Crédit photot : jeandelessard_adrienwilliams)

Sushibox

Prix - Petit budget EX–ÆQUO

Design - Hatem+D Architecture / Étienne Bernier Architecte

« Voilà le nouveau Sushibox, revu et amélioré. Avec un modeste budget, les concepteurs ont créé un environnement et une ambiance simple, élégante, épurée, presque nordique. Le défi a été relevé en misant sur un élément fort qui deviendra la pièce maîtresse des aménagements : la répétition des lattes de bois. De plus, on peut aisément, à partir du comptoir, observer les "sushi men" préparer divers plats. Des luminaires suspendus comme de jolies toques, des matières nobles, un espace pur et aéré, voilà un concept qui illustre bien que le design peut être aussi simple qu’esthétique. En résumé : de grandes idées à petit budget. »

Sushibox
Prix - Petit budget EX–ÆQUO
Design - Hatem+D Architecture / Étienne Bernier Architecte
« Voilà le nouveau Sushibox, revu et amélioré. Avec un modeste budget, les concepteurs ont créé un environnement et une ambiance simple, élégante, épurée, presque nordique. Le défi a été relevé en misant sur un élément fort qui deviendra la pièce maîtresse des aménagements : la répétition des lattes de bois. De plus, on peut aisément, à partir du comptoir, observer les "sushi men" préparer divers plats. Des luminaires suspendus comme de jolies toques, des matières nobles, un espace pur et aéré, voilà un concept qui illustre bien que le design peut être aussi simple qu’esthétique. En résumé : de grandes idées à petit budget. »
hatemdarchitecture

(Crédit photo : hatemdarchitecture)

Restaurant Maneki

Prix - Petit budget EX–ÆQUO

Design - Rainville-Sangaré

« Bienvenue au Maneki du quartier Hochelaga, où les grands stéréotypes culturels asiatiques se contrastent de manière ludique. Accessible aux petits budgets, le charmant restaurant est sans prétention.

Néons lumineux et chansons pop détonnent des plats traditionnels, et des affiches de personnages célèbres créent une ambiance décontractée aux référents culturels éclectiques. Le bleu électrique confère au lieu une audace et complète la signature intérieure contemporaine. Le mobilier est pensé pour laisser place aux interactions, et l’éclairage en zigzag rythme l’espace aérien. Le jury récompense Rainville-Sangaré/Studio Beau pour la créativité, l’audace et l’originalité du design. »

Restaurant Maneki
Prix - Petit budget EX–ÆQUO
Design - Rainville-Sangaré
« Bienvenue au Maneki du quartier Hochelaga, où les grands stéréotypes culturels asiatiques se contrastent de manière ludique. Accessible aux petits budgets, le charmant restaurant est sans prétention.
Néons lumineux et chansons pop détonnent des plats traditionnels, et des affiches de personnages célèbres créent une ambiance décontractée aux référents culturels éclectiques. Le bleu électrique confère au lieu une audace et complète la signature intérieure contemporaine. Le mobilier est pensé pour laisser place aux interactions, et l’éclairage en zigzag rythme l’espace aérien. Le jury récompense Rainville-Sangaré/Studio Beau pour la créativité, l’audace et l’originalité du design. »
rainville-Sangare_sarahbabineau

(Crédit photo : rainville-Sangare_sarahbabineau)

CPE Les Petites Cellules

Prix - Établissement institutionnel

Design - MENKÈS SHOONER DAGENAIS LETOURNEUX

« Voilà l’idée qui anime l’équipe MENKÈS SHOONER DAGENAIS LETOURNEUX dans la conception et le design de ce centre de la petite enfance. Ici, tout est pensé pour éveiller et nourrir l’imaginaire, vecteur de communication, d’apprentissage et d’épanouissement de la petite enfance. D’énormes sphères lumineuses sont suspendues dans l’entrée comme des soleils multicolores qui apaisent les enfants qui y passent leurs journées. Le circuit nous mène au cœur du projet, un espace en forme de maison- nette évoquant un lieu familier et intime pour l’enfant, un repère spatial rassurant dans un monde à son échelle. Tels des observatoires permettant d’observer ce qui s’enseigne et se trame dans les classes adjacentes à la sienne, de nombreuses petites fenêtres carrées percent les murs de la maisonnette. Les classes sont alignées le long des façades vitrées afin de maximiser la lumière naturelle et d’offrir une vue captivante sur la cour et le boisé.

Le jury s’est senti plongé dans un univers enfantin contemporain aux airs scandinaves où les éléments s’emboîtent joliment. Il souligne l’usage discret des pastels et la volumétrie intérieure chaleureuse et inspirante. »

CPE Les Petites Cellules
Prix - Établissement institutionnel
Design - MENKÈS SHOONER DAGENAIS LETOURNEUX
« Voilà l’idée qui anime l’équipe MENKÈS SHOONER DAGENAIS LETOURNEUX dans la conception et le design de ce centre de la petite enfance. Ici, tout est pensé pour éveiller et nourrir l’imaginaire, vecteur de communication, d’apprentissage et d’épanouissement de la petite enfance. D’énormes sphères lumineuses sont suspendues dans l’entrée comme des soleils multicolores qui apaisent les enfants qui y passent leurs journées. Le circuit nous mène au cœur du projet, un espace en forme de maison- nette évoquant un lieu familier et intime pour l’enfant, un repère spatial rassurant dans un monde à son échelle. Tels des observatoires permettant d’observer ce qui s’enseigne et se trame dans les classes adjacentes à la sienne, de nombreuses petites fenêtres carrées percent les murs de la maisonnette. Les classes sont alignées le long des façades vitrées afin de maximiser la lumière naturelle et d’offrir une vue captivante sur la cour et le boisé.
Le jury s’est senti plongé dans un univers enfantin contemporain aux airs scandinaves où les éléments s’emboîtent joliment. Il souligne l’usage discret des pastels et la volumétrie intérieure chaleureuse et inspirante. »
Stephane Brugger

(Crédit photo : Stephane Brugger)

 
 
Pour suivre les Grands Prix du Design :

Mots-clés: Québec (province)
Design et décoration
Classement
HRI - Général

À lire aussi !

f i i
© VRTKL.media (9405-7759 Québec inc.) 2012-2024 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).






arrow_right
Semaine #29
-9.99 %arrow_drop_down
0.00 %arrow_drop_up
1.77 %arrow_drop_up
De quoi s'agit-il ?
Cliquez ici