Un nom d’épices pour avoir la paix

 
15 août 2007

Spécialisé dans la cuisine afghane et indienne, le restaurant Le Kaboul, à Québec, a dû récemment adopter le nom d’un mélange d’épices indiennes, Shahi Masala, afin de ne plus avoir de problèmes avec certaines personnes associant la capitale à des terroristes. « Je ne voulais pas voir le nom de ma ville natale insultée », a expliqué Ahmaad Nasranee, propriétaire de l’établissement, à la revue Hôtels, Restaurants et Institutions.

En effet, Le Kaboul, établi en 2005, a toujours eu à faire face à l’incompréhension de certaines personnes, qui allaient jusqu’à injurier les clients assis à la terrasse du restaurant. Cependant, les problèmes s’étaient intensifiés depuis l’année dernière. M. Nasranee avait effectivement remarqué des effets directs sur ses réservations et l’achalandage de son restaurant aussitôt qu’il arrivait quelque chose de fâcheux en Afghanistan, comme la mort de soldats canadiens. Toutefois, M. Nasranee afirme que, depuis que l’établissement a changé de nom, tout est rentré dans l’ordre.

Photo : Archives Les Éditions HRI

Mots-clés: 03 Capitale Nationale (Québec)
Restauration

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).