brightness_4
brightness_4
PUBLICITÉ
 

Réouverture en 3e vague : « On retrouve nos clients avec bonheur »

 
30 mars 2021 | Par Marie Pâris
Crédit photo: Groupe La Tanière

L’équipe du groupe La Tanière avait depuis un moment comme projet de refaire la déco du restaurant Légende, ouvert depuis cinq ans. Mais entretemps, le groupe ouvrait d’autres établissements, L’Orygine, puis La Tanière 3… Quand la pandémie a frappé, les restaurateurs ont donc décidé de tirer profit de cette pause forcée pour s’occuper de Légende. Les couleurs et la décoration ont ainsi été complètement revus, donnant à l’ensemble une toute nouvelle ambiance. « On est dans les tons noirs, avec un décor forestier qui reste dans notre ADN », décrit Karen Therrien, la copropriétaire.

Un nouveau décor qu’il est possible de découvrir en personne depuis la mi-mars, suite aux assouplissements des restrictions de la santé publique. Le restaurant, qui accueille désormais une trentaine de convives maximum malgré ses 55 places, affiche d’ailleurs complet depuis sa réouverture. « On retrouve nos clients avec bonheur, et les réguliers sont au rendez-vous, confie Karen Therrien. On est contents car les clients sont enthousiastes de retourner dans les restaurants et très respectueux des consignes sanitaires. »

Le chef a travaillé un nouveau menu pour l’occasion, toujours axé sur les produits boréaux. Cette fois, pas de menu à la carte ; seul le menu dégustation en six services est offert. « Avec le couvre-feu, c’était difficile de gérer les gens qui arrivent plus tard et veulent manger à la carte, explique la restauratrice. Avec le menu dégustation, on connaît le tempo du service et on peut s’assurer que tout le monde ait fini et payé avant 21h30. » Pour les autres restaurants du groupe, L’Orygine, qui a rouvert ses portes le 24 mars, et La Tanière 3 qui rouvrira ce jeudi, la même formule est appliquée.

Maintenir l’offre à emporter

La main-d’œuvre est cependant un défi pour Karen Therrien, comme pour la plupart de ses confrères au Québec, car reconstituer une équipe après des mois de fermeture est loin d’être évident. Une réalité qui ne la surprend pas : « On savait qu’à la réouverture cette problématique de ressources humaines serait notre réalité… » Le secteur étant déjà en pénurie de main-d’œuvre avant la pandémie, la restauratrice avait d’ailleurs entamé en 2019 des processus pour faire venir du personnel de l’étranger, accompagnée par avec une firme spécialisée pour l’immigration.

« Avant il s’agissait de faire venir du personnel en cuisine, explique la copropriétaire. Maintenant, la pénurie de main-d’œuvre se fait sentir aussi au niveau du personnel de service, avec tous ceux qui ont voulu se réorienter après la deuxième vague. Là, je recrute à l’international pour la cuisine mais aussi pour le service… » Grâce à son offre de repas prêts-à-emporter, le groupe La Tanière avait au moins pu faire travailler sur une base régulière certains de ses employés pendant la période de fermeture des restaurants. « Mais on est heureux de pouvoir les réintégrer ce mois-ci dans les fonctions qui correspondent à leur métier. »

L’équipe, qui flirtait déjà depuis un moment avec l’idée de proposer des repas à emporter, avait rapidement mis en place cette offre avec la pandémie. Une offre qui est maintenue malgré la réouverture des salles à manger, mais en quantité plus petite. « Les repas à emporter utilisent aussi nos cuisines, et conjuguer ça en gardant le même volume avec notre offre en salle aurait été impossible. Mais on tient à la garder ; avec la pandémie, on ne sait jamais ce qui s’en vient... »

Pour suivre Légende :

Mots-clés: 03 Capitale Nationale (Québec)
Restauration
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2021 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).