Émile Tremblay cuisine dans les pâturages de Charlevoix

25 août 2017 - Par Marie-Pier Boucher

Ouvrir un restaurant en ville ou en campagne ? Un dilemme auquel le chef québécois, Émile Tremblay, a longtemps été confronté. C’est finalement l’opportunité de faire revivre une salle inoccupée de la Maison d’affinage Maurice Dufour – où le célèbre fromage Le Migneron de Charlevoix est produit – qui l’incita à réaliser son projet culinaire en région rurale. Avec sa vue imprenable sur la vallée et le pâturage, Faux Bergers est la nouvelle destination gourmande de Baie-Saint-Paul depuis la saison estivale.

Ce sont les produits du terroir, littéralement à portée de main, que les Faux Bergers valorisent. Car en plus d’une fromagerie, le domaine héberge une bergerie ainsi qu’un vignoble. « Selon nos inspirations du moment, nous mettons de l’avant soit le fromage, l’agneau ou le vin. Notre cuisine est très axée sur les légumes, alors nous encourageons également les maraîchers du coin », souligne Émile Tremblay. Dans l’optique d’expérimenter, mais surtout de s’amuser, les Faux Bergers se sont fait plaisir en s’équipant d’un four à bois et d’un barbecue à aire ouverte créé sur mesure par leur ami forgeron Thomas Lefebvre. Grâce à cet équipement, ils peuvent rôtir les viandes selon une technique de grillade argentine : l’asado.

Plusieurs facettes des Faux Bergers sont à découvrir. Pour les petites fringales, il y a le classique bar laitier, accessible toute la journée. Le midi, le restaurant devient un comptoir de luxe en formule libre-service pour les visiteurs qui peuvent y commander des pizzas, salades, plateaux de fromages et de charcuteries. En soirée, et uniquement sur réservation, les convives sont d’abord invités à boire l’apéro en terrasse, près des brebis, et à profiter du terrain avant de s’installer dans la salle à manger où un menu dégustation de six services leur est proposé. « Pour l’instant, nous y allons étape par étape, mais éventuellement, nous diversifierons nos activités pour toucher à différents volets de la restauration au sens le plus large », évoque le chef aux idées bouillonnantes.

Sur la photo en tête d’article : Le chef Émile Tremblay, sa conjointe Andréanne Guay (directrice du service à la clientèle) et le chef-copropriétaire Sylvain Dervieux sont les trois acteurs qui ont orchestré l’ouverture des Faux Bergers.

Ci-dessous : le barbecue à aire ouverte qui sert à réaliser les grillades. 




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2018
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.