Après l’érable et le bouleau, le Domaine Small lance sa gamme de vins bios

13 août 2019 - Par Marie-Ève Garon

Le Domaine Small, situé à Ste-Agathe-de-Lotbinière dans la région de Chaudière-Appalaches, a fait son entrée voici peu dans le monde vinicole. L’entreprise familiale, reconnue depuis de nombreuses décennies pour son sirop d’érable (et plus récemment son sirop de bouleau), diversifie maintenant ses activités en offrant une toute nouvelle gamme de vins biologiques. Avec ces nouveaux produits, le Domaine Small devient le premier vignoble certifié biologique dans cette région du Québec. Une percée dans le secteur des spiritueux avec un gin à base d’érable, de bouleau et de raisins est également prévue à l’automne.

« En 2003, j’ai acheté la terre de mon père, confie Richard Small, propriétaire de l’enseigne. Après avoir aménagé l’érablière, nous trouvions dommage de ne pas exploiter ce petit coteau orienté vers le sud qui bénéficiait d’un bel ensoleillement. On a donc décidé, en 2012, d’y planter des vignes. Nous avons récolté nos premières grappes (raisins de table et de cuve), trois ans plus tard. » Aujourd’hui, le vignoble offre une variété de vins : blanc, rosé, rouge et apéritif.

Le goût de la nature

Même s’il considère légitime de ne pas souhaiter s’aventurer dans une démarche biologique, l’entrepreneur estime que, pour sa part, cet élément fait partie intégrante de sa philosophie d’entreprise. « Pour moi, d’utiliser des produits potentiellement dangereux pour la santé relève du non-sens. » Toutefois, comme la vigne demeure somme toute fragile, ce type de culture sans intrants chimiques demande de la prévention et une très grande vigilance. « On ne peut pas se permettre que la maladie apparaisse dans nos vignes car aucun produit biologique n’est assez puissant pour l’éradiquer. Ça demande énormément d’observation afin d’intervenir dès qu’on constate quelque chose qui pourrait nous sembler suspect. » Selon Richard Small, le jeu en vaut la chandelle puisque « le vin biologique porte la véritable signature du terroir ».

L’entreprise fait déjà affaire avec près de 30 restaurants, notamment avec ses sirops d’érable et de bouleau, mais ne possède pas pour l’instant le volume nécessaire à une large distribution de ses vins. « Notre production cette année oscillera autour de 3 000 bouteilles, ce qui nous permettra de commencer à faire certaines démarches de mise en marché auprès des restaurateurs. Par contre, plusieurs d’entre eux attendent déjà nos nouveaux produits avec impatience, alors c’est certain que nous les prioriserons. »

D’ici cinq ans, Richard Small prévoit que son vignoble produira de 10 à 12 000 bouteilles annuellement. « Combiné au développement de nos spiritueux, ce ne sont pas les projets qui manquent. »

(Photo fournie par Richard Small)

Renseignements  : Domaine Small

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.