Mais où est passé Roger ?

8 mai 2017 - Par Redaction Carufel

On nous avait pourtant bien dit, aux gens de ma génération, qu’on aurait l’embarras du choix quand on arriverait sur le marché du travail. Ce qu’on avait oublié de nous préciser, c’est que la crise durerait assez longtemps pour que le problème nous retombe aussi sur les bras quand nous serions en âge de gérer une entreprise !

Or, rien ne permet de croire que la situation sera réglée de sitôt — du moins pas dans le domaine de l’hôtellerie et de la restauration. Non seulement les exploitants sont-ils déjà en manque flagrant de personnel (et ce sera pire encore à la rentrée scolaire), mais les écoles hôtelières vivent aussi une crise d’achalandage. Celle-ci est notamment due à un creux évident dans la courbe démographique du pays, ainsi qu’à un désintérêt de la relève pour tout ce que « faire carrière dans les HRI » implique socialement et humainement.

Quand on voit un établissement comme l’ITHQ, à la veille de fêter son 50e anniversaire, annoncer qu’il est à la recherche de ses 12 000 anciens étudiants, c’est à se demander où ils sont tous passés ! Le Roger de 1968, et tous les autres qui ont suivi aussi !

On en revient encore à la question de la valorisation du métier… et du diplôme. Et c’est sur quoi planchent actuellement les différentes institutions scolaires et associations du domaine.

Je vous invite à réfléchir à cette question des plus importantes pour notre industrie. Un bon point de départ serait le dossier que nous vous avons préparé après avoir discuté avec plusieurs intervenants des quatre coins de la province. Ça se passe en page 22 ! Bonne réflexion !

Sonia Carufel, rédactrice en chef
redaction@hrimag.com

X