brightness_4
brightness_4
PUBLICITÉ
 

LE COMMERCE DE LA RESTAURATION ALIMENTAIRE

Quelques citations de Frédéric Metz

 
7 février 2020 | Par Christian Latour

« Aujourd’hui tout est design. » — Frédéric Metz (2012, p. 9)

« Le design est une attitude. » — Frédéric Metz (2012, p. 11)

« Ne pensez pas qu’un seul type de design existe. Le design est omniprésent. » — Frédéric Metz (2012, p. 11)

« Le design est omniprésent. » — Frédéric Metz (2012, p. 11)

« Du lever au coucher, nous sommes entourés d’une multitude d’objets conçus par des designers. » — Frédéric Metz (2012, p. 11)

« Le designer, tel un médecin, pose des questions, établit un diagnostic, résout un problème et procure au client une solution. » — Frédéric Metz (2012, p.11)

« De nombreux artistes, visionnaires et précurseurs de formes, d’idées et de tendances, inspirent plusieurs designers. » — Frédéric Metz (2012, p.11)

« Dans un monde de design idéal, toutes les recherches devraient aboutir à une solution fonctionnelle, simple, logique et esthétique. La fonction est primordiale et doit absolument précéder la beauté. » — Frédéric Metz (2012, p.11)

« L’esthétique est une enveloppe qui permet de rendre le produit proposé de manière plus attrayante. » — Frédéric Metz (2012, p. 13)

« La réalité, c’est qu’une “mentalité design” s’acquiert lentement, petit à petit tout au long d’une vie, et exige beaucoup de détachement face au superflu. » — Frédéric Metz (2012, p. 13)

« Un designer sincère n’est pas surconsommateur. Il apprend à vivre en harmonie avec lui-même, il sait se contenter de peu, d’une manière quasi monarchique, entouré d’objets simples, fonctionnels et intemporels. » — Frédéric Metz (2012, p.13)

« […] toute production doit maintenant prendre en compte les relations environnementales, économiques et sociales propres à un produit ou à un service pendant tout son cycle de vie, c’est-à-dire “du berceau au tombeau”. » — Frédéric Metz (2012, p.13)

« Il faut en finir avec le cliché que seuls sont design les objets en acier inoxydable et les intérieurs blanc immaculé. Un restaurant idéalisé depuis plus d’un siècle, qui continue de servir une cuisine impeccable, peut tout à fait se classer dans l’esprit design. Surtout si, par contraste, ses murs de pierres historiques sont associés à des chaises dernier cri et à des couverts sans chichi, simples, classiques. » — Frédéric Metz (2012, p.13)

« Et que dire de ces plats à dégustation extralongs, qui recouvrent largement les couverts et dépassent les limites de la table ? Voilà l’exemple parfait d’un horrible contre design. » — Frédéric Metz (2012, p.13)

« Aujourd’hui aucun designer ne peut faire abstraction des conséquences environnementales associées à la production de ses créations. » — Frédéric Metz (2012, p. 21)

« Aujourd’hui, l’écoconception désigne la volonté de concevoir des produits respectant les principes de développement durable, en tenant compte des impacts environnementaux et sociaux liés à leur conception et leur développement, et ce, tout au long du cycle de vie. On parle de design durable et de design responsable. » — Frédéric Metz (2012, p. 23)

« Le design global est une démarche créative qui permet à une entreprise d’avoir une cohérence totale dans ses communications. » — Frédéric Metz (2012, p.49)

« Pour atteindre la meilleure efficacité d’une marque et de son produit, le design global envisage en parallèle le produit, son design, sa production, son emballage, sa communication, sa publicité, ses employés, son lieu de vente. » — Frédéric Metz (2012, p.49)

« Chaque couleur possède une fonction. » — Frédéric Metz (2012, p.53)

« Oui, les couleurs peuvent augmenter la popularité d’un produit… ou le mener à sa perte. Nos préférences pour telle ou telle couleur varient énormément selon plusieurs facteurs : l’âge, la culture, le climat, la saison, le revenu, l’habitat, entre autres. » — Frédéric Metz (2012, p.77)

« Les petits détails font le grand design. » — Frédéric Metz (2012, p. 85)

« On ne s’habille plus on porte des marques. » » — Frédéric Metz (2012, p. 131)

« […] la marque n’est pas seulement le logo d’une compagnie, elle englobe tout : sa valeur marchande, sa reconnaissance, sa notoriété. » — Frédéric Metz (2012, p. 131)

« […] on parle souvent de branding, mot anglais à la mode qui se traduit parfaitement par “image globale”. — Frédéric Metz (2012, p. 133)

« Au premier coup d’œil, on reconnait donc une marque par son image. » — Frédéric Metz (2012, p. 133)

« Avant la première esquisse, et peu importe le look final, une marque doit exister par son nom. » — Frédéric Metz (2012, p. 133)

« La publicité passe le design reste. » — Frédéric Metz (2012, p. 159)

« Peu importe le message, sur une affiche, la règle impose cinq mots — jusqu’à sept maximum. » — Frédéric Metz (2012, p. 183)

« À mon avis, c’est là encore une fois une preuve manifeste que peu importe le design d’un logo, la reconnaissance va de pair avec le nombre de fois que son image est exposée. » — Frédéric Metz (2012, p. 221)

« Le design est simple. » — Frédéric Metz (2012, p. 231)

« En design, rien n’est jamais terminé. Tout est à recommencer, continuellement. » — Frédéric Metz (2012, p. 249)

Une entreprise, une marque, un produit doit premièrement exister par son nom. — Frederic Metz (2012)

MÉDIAGRAPHIE

Manuel de gestion-réflexion / Christian Latour ☺

Pour communiquer avec Christian Latour :

• Sur Facebook : Christian Latour
• Sur Twitter : @Christian Latour
• Sur LinkedIn : Christian Latour, MBA

La première version de ce texte a été mise en ligne le 07 février 2020.

PUBLICITÉ
f t i i
© HRI 2012-2021 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).