brightness_4
brightness_4
PUBLICITÉ
 

LE COMMERCE DE L’ALIMENTATION ET DE LA RESTAURATION ALIMENTAIRE

Les types de stocks utilisés par les entreprises de restauration alimentaire

 
26 mai 2021 | Par Christian Latour, Professeur Collège Mérici

Les stocks de ressources matérielles

Ensemble des ressources autres qu’alimentaires qu’une entreprise de restauration alimentaire détient à une date donnée et qu’elle a l’intention d’utiliser pour générer des revenus.

Par exemple : un stock de boites à pizza pour les commandes à emporter ou pour la livraison.

Les stocks de ressources alimentaires

Ensemble des ressources alimentaires (nourriture et boisson) qu’une entreprise de restauration alimentaire détient à une date donnée et qu’elle à l’intention d’utiliser pour générer des revenus nourriture et boisson.

Par exemple : un stock de bière, un stock de vin, un stock de tomate, un stock de poulet, et, etc.

Le stock de produits en cours de fabrication

Ensemble des produits alimentaires, qui sont en voie de fabrication, mais qui ne sont pas encore terminés.

Par exemple : un stock de sauce à pizza maison prête à utiliser pour la fabrication des pizzas offerte sur la carte de l’entreprise.

Le stock de produits finis

Ensemble des produits alimentaires complétés et prêts à vendre que l’entreprise de restauration alimentaire n’a pas encore vendus à une date donnée.

Par exemple : un stock de pizzas déjà complété prêt à être passé au four à pizza.

Le calcul du coût des stocks

Pour le calcul du coût des stocks disponibles, il faut ajouter au coût d’achat des ressources en cause tous les frais qui ont dû être déboursés afin que ces ressources soient livrées à l’endroit ou ils sont utilisés et/ou vendus.

Les coûts qu’il faut ajouter au coût d’achat initial

Ces coûts incluent, entre autres, les frais de transport et de douane, les commissions aux courtiers [1] ainsi que les coûts d’assurances.

Les coûts qu’il faut exclure du coût d’achat initial

Il faut exclure du coût des stocks les escomptes et les rabais reçus relativement à ces stocks.

Il faut également exclure les taxes TPS et TVQ, puisque ces dernières seront récupérées comme crédit de taxes sur intrants.

À lire attentivement [2]

MÉDIAGRAPHIE

Manuel de gestion-réflexion / Christian Latour ☺

Pour communiquer avec Christian Latour :

• Sur Facebook : Christian Latour
• Sur Twitter : @Christian Latour
• Sur LinkedIn : Christian Latour, MBA

La première version de ce texte a été mise en ligne le 2 octobre 2018.

Notes

[1Les commissions aux courtiers sont les sommes payées aux courtiers en échange de leurs services pour dédouaner les marchandises achetées à l’étranger.

[2L’attention est déterminante dans la façon dont nous exécutons n’importe quelle tâche.

PUBLICITÉ
f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2021 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).