Le rêve des soeurs Wolfe

20 mars 2017 - Par Catherine Maisonneuve

Le restaurant dont rêvaient les sœurs Wolfe

Difficile de croire que l’histoire du Mandy’s, ce comptoir à salades aujourd’hui ultra populaire célèbre bientôt ses 14 ans d’existence ! Ces dernières années, la marque a tellement explosé qu’on pourrait penser que son lancement est récent. Pourtant, l’histoire à succès du projet haut en couleur des sœurs Rebecca et Mandy Wolfe d’ouvrir un comptoir à salades totalement girlie a commencé en 2004. Rencontre avec le coloré duo qui vient d’ouvrir une 4e succursale dans le Vieux-Montréal.

D’un comptoir à quatre succursales

Lorsqu’on leur demande comment se passe l’aventure de travailler en famille, les frangines pouffent de rire et s’échangent un regard complice.

« Si vous avez une sœur, vous savez ce que c’est ! Mais, côté "business", nous sommes tellement différentes l’une de l’autre... On a chacune nos forces et on les exploite, ce qui fait qu’on ne se pile pas sur les pieds. Disons qu’on apporte toutes les deux quelque chose de très différent à l’entreprise », conclut Rebecca.

Autodidacte en cuisine, Mandy - l’aînée de la famille - a toujours aimé cuisiner, mais n’a jamais suivi de formation dans le domaine. Quant à Rebecca, c’est elle qui a pensé à la logistique, au nom et au branding suite à un voyage à New York où le concept est largement répandu. Le premier menu créé par Mandy était donc composé de quelques salades gourmandes qui étaient offertes dans l’arrière-boutique de Mimi & Coco, le commerce dont le mari de Rebecca est propriétaire.

« C’était beaucoup moins risqué de commencer comme ça, raconte Mandy. À l’époque, si on vendait quelques salades chaque jour, on était contentes ! On n’aurait pas fait le saut d’ouvrir un restaurant qui avait pignon sur rue immédiatement. Le fait de commencer avec un comptoir dans une boutique, c’était beaucoup moins hasardeux. »

Il aura fallu huit ans avant que les deux sœurs se lancent au-delà de leur comptoir et décident enfin d’ouvrir leur première succursale de Mandy’s. Le risque était gros, mais fut payant. Depuis l’ouverture de cette adresse située dans le quartier Westmount, Mandy’s connait un succès fulgurant dans la métropole. Tellement qu’en seulement cinq ans, la chaîne compte maintenant quatre établissements sur l’île.

À leur image

« On voit la différence ! Depuis qu’on a pignon sur rue, ça a carrément explosé. Des fois, on se dit qu’on a peut-être attendu trop longtemps », raconte Mandy.

La recette de leur succès ? Le menu, bien entendu, mais aussi les décors touts droit sortis de Pinterest. Des murs tapissés de papier peint ornés de flamants roses et de faux palmiers qui évoquent une ambiance de jungle tropicale.

« On a ouvert le restaurant de nos rêves, poursuit Rebecca. Le décor, le menu, c’est ce qu’on voulait retrouver comme offre à Montréal... On s’est dit : tant qu’à ouvrir notre premier restaurant, autant le faire à notre image et répondre à nos propres besoins ! »

Les deux propriétaires croient que leur succès est également dû au fait que Mandy’s ne s’affiche ni comme un restaurant végétarien, ni comme proposant un menu à faible teneur en calories. Leurs salades sont d’ailleurs gourmandes et généreuses. Puis, tout a été pensé pour rendre l’expérience agréable pour le client.

« Une salade peut être vraiment délicieuse, ça n’a pas à être ennuyant. On voulait créer un menu que les gens allaient vouloir manger, pas plate du tout ! »




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.