dark_mode light_mode
27 février 2023

Limiter les montants liés aux frais de livraison d’un tiers

Haroun Bouazzi, député de Maurice-Richard et responsable solidaire en matière d’Économie et de Finances, demande au gouvernement d’agir rapidement afin de limiter à 20 % le montant de certains frais exigibles d’un restaurateur lorsqu’il retient les services de livraison d’un tiers. « Alors que les restaurateurs et les clients paient des frais qui coûtent les yeux de la tête, les livreurs touchent des salaires dérisoires, affirme Haroun Bouazzi dans un communiqué. Dans le modèle actuel, les seuls gagnants, ce sont les entreprises comme DoorDash et Uber Eats. » Il estime qu’après plusieurs années difficiles et une perspective économique incertaine, les restaurateurs québécois ont grandement besoin d’une bouffée d’air frais.

Le gouvernement avait limité ces frais à 20 % au plus fort de la crise de COVID-19. Lors de la dernière législature, Vincent Marissal, député de Rosemont, ainsi que Ruba Ghazal, députée de Mercier, avaient déposé deux projets de loi, chacun demandant de limiter de manière permanente les frais de livraison payés par les restaurateurs. Les projets de loi 795 de la première session et 798 de la deuxième session de la 42e législature n’ont toutefois pas été appelés par le gouvernement.

Consultez toutes les brèves
f i i
© VRTKL.media (9405-7759 Québec inc.) 2012-2024 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).






arrow_right
Semaine #21
-7.44 %arrow_drop_down
0.11 %arrow_drop_up
0.14 %arrow_drop_up
De quoi s'agit-il ?
Cliquez ici