En bref...

Commis débarrasseurs : La CNESST renoncera-t-elle à faire appel ?

30 mai 2019

Selon des informations recueillies par l’Association des restaurateurs du Québec, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) renoncerait à faire appel du jugement rendu par la Cour d’appel du Québec dans le dossier de la rémunération des commis débarrasseurs qui l’opposait à un restaurant.

Selon ce premier jugement, les commis débarrasseurs auraient dû être payés au salaire minimum régulier et non comme des salariés au pourboire, car les clients avaient l’habitude de verser des pourboires aux serveurs, mais pas aux commis débarrasseurs, même si ces derniers recevaient une partie des pourboires grâce à une convention de partage des pourboires. C’était l’argument de la CNESST. Argument qui a été rejeté par la Cour d’appel du Québec.

La CNESST avait la possibilité de faire appel devant la Cour suprême du Canada jusqu’au 3 juin, il semblerait qu’elle ait donc renoncé à le faire.

Rappelons que selon ce jugement de la Cour d’appel du Québec, les employeurs de la restauration peuvent donc rémunérer les commis débarrasseurs au taux du salaire minimum au pourboire, si les conditions suivantes sont respectées :

  • Les commis débarrasseurs rendent un service aux clients ;
  • Il y a régularité dans le versement des pourboires, que ceux-ci soient versés directement ou indirectement par redistribution.

(D’après communiqué)

Consultez toutes les brèves



PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.