Rosetta : Un petit air de famille

3 novembre 2017 - Par Katherine Boisvert

- Ouverture officielle : 16 août 2017
- Nombre de places : 14
- Propriétaires : Maria Cammalleri et Rocco Joseph Cammalleri
- Design : Benjamin Van den Eede
- Cuisine : boulangerie-pâtisserie d’inspiration italienne et française

Huit ans après avoir ouvert la boulangerie-pâtisserie Rococo (Ville d’Anjou et Greenfield Park), Maria et Rocco Joseph Cammalleri récidivent avec le Rosetta. Mais cette fois, le duo mère-fils propose des pâtisseries, des viennoiseries et des pizzas à emporter ou à déguster sur place.

« L’esprit du Rosetta est vraiment différent de celui du Rococo, estime Maria Cammalleri. On s’est lancé dans ce qu’on connaissait déjà, mais nous avons ajouté une section restaurant, ce que nous n’avions pas au Rococo. Nous avons d’ailleurs travaillé avec un jeune designer, Benjamin Van den Eeede, qui s’est inspiré du nom Rosetta, le nom de ma mère, pour créer une ambiance très familiale. »

L’établissement, qui se spécialise en gâteaux personnalisés, tartes, pains artisanaux et pizzas romaines maison, compte 14 places assises. « J’aime les petits espaces, ça crée une ambiance intime. Mais nous avons toujours quelques sièges de côté pour les groupes », précise la copropriétaire.

En entrant dans l’établissement, on remarque tout de suite le décor épuré. Des photos de famille en noir et blanc ornent les murs d’un blanc éclatant. Les différentes photographies rappellent l’histoire de la vie de Rosetta, depuis son enfance. Un immense portrait d’elle à 80 ans et armée de son rouleau à pâtisserie, orne même l’un des murs. « C’est ma mère dans ses pires états, souligne Maria Cammalleri en riant. Mon fils a proposé plusieurs photos à Benjamin Van den Eede, mais il trouvait toujours que ma mère avait l’air trop douce. Alors Rocco est retourné prendre cette photo. »

La présence de Rosetta se reflète dans la décoration, mais également dans le menu de la boulangerie-pâtisserie. Plusieurs recettes proviennent d’ailleurs de secrets familiaux de la nonna italienne. « Même à 80 ans, ma mère prépare toujours ses fameux biscuits. Ça renforce l’ambiance familiale du Rosetta », précise Maria Cammalleri.

S’ils ont ouvert leurs portes au mois d’août, les responsables de la petite boulangerie-pâtisserie de la rue Notre-Dame essaient encore de s’ajuster. « Pour l’instant, nous sommes dans un quartier difficile, car nous ne connaissons pas bien le secteur, reconnaît la restauratrice. Ce sera intéressant de voir comment nous pourrons nous adapter à la clientèle. Nous devons nous demander : qu’est-ce que nous pouvons apporter de nouveaux à nos clients ? »

Lorsque le Rosetta aura fait ses marques dans le quartier Saint-Henri, le duo mère-fils pourrait bien agrandir la famille. « Il y a de plus en plus de compétition, mais je sens que nous allons réussir, confie Maria Cammalleri. J’aimerais qu’on puisse agrandir le nom, franchiser Rosetta ou ouvrir d’autres établissements. »
 
 

(Crédit photo : Karolina Jez)
 
 
Rosetta, 3631 rue Notre Dame Ouest, Montréal :
- Sur le Web : rosettamtl.com
- Sur Facebook : rosettamtl
- Sur Instagram : rosettamtl

Magazine
PUBLICITÉ
X