La Buvette : « Ouvrir quand les autres ferment leurs portes »

30 octobre 2017 - Par Pierre-Alain Belpaire

- Ouverture officielle : 26 octobre 2017
- Nombre de places : 25
- Propriétaires : Etienne David-Bellemare et Sonia Painchaud
- Style : « bistro culturel »

Lorsque l’été prend fin, que les journées raccourcissent et que les hordes de touristes regagnent la terre ferme, les Îles-de-la-Madeleine passent en mode hibernation. C’est du moins ce que pourraient laisser croire les nombreuses fermetures saisonnières d’établissements de restauration. « Pourtant, quand la vague de visiteurs est passée, il reste encore des habitants sur les Îles, il reste encore quelques touristes qui veulent profiter du calme ou d’un voyage plus insolite. Mais en dehors de la "belle saison", tous ces gens trouvent généralement porte close. On a donc voulu penser en priorité à eux et réfléchir à l’envers », sourit Étienne David-Bellemare, copropriétaire de La Buvette, sympathique « petit bistro culturel » inauguré voici quelques jours dans le décor enchanteur de l’Île-du-Havre-Aubert.

Réfléchir à l’envers ? Entendez par là : ouvrir quand les autres ferment. « D’octobre à avril, résume le jeune homme originaire de Montréal. On sent, aux Îles, une volonté d’élargir la saison touristique et d’accueillir toujours plus de nouveaux résidents. C’est bien joli, c’est bien gentil, mais encore faut-il pouvoir les nourrir et les accueillir à l’année longue, ces gens-là ! »

Avec « la mer sur quatre côtés », La Buvette présente un décor tout en bois et aux allures marines, que les propriétaires ont tenu à garder « simple et typique ». « On a souhaité conserver une taille humaine, réaliste, intervient Sonia Painchaud, copropriétaire, Madelinienne pure souche et ancienne gestionnaire du Café de la Grave. 25 places, ce sera plus facile pour nous mais aussi plus sympathique pour les clients. »

Pour que les gens embarquent dans leur projet et qu’ils franchissent le seuil même au cœur de l’hiver, les deux fondateurs de La Buvette ont imaginé une carte simple mais réconfortante, composée notamment de planches de charcuterie ou de produits de la mer, de fromages, de soupes et de plats mijotés. « Une cuisine chaleureuse qui évoluera au fil des semaines mais qui se basera autant que possible sur les produits locaux », poursuit Étienne David-Bellemare. Comme son nom l’indique, l’établissement met également un point d’honneur à rassasier les plus assoiffés. À côté de différents vins offerts au verre et proposés « grâce à une étroite collaboration avec des amis sommeliers », l’endroit offre une large variété de bières, dont un grand nombre sont produites sur l’archipel.

La mise en valeur du patrimoine gastronomique, agricole mais aussi culturel des Îles apparaît comme l’une des priorités du dynamique couple, qui utilisera notamment les produits des vergers Poméloi ou de la fromagerie voisine des Biquettes à L’Air. « Il se passe quelque chose ici, glisse Sonia Painchaud. C’est particulièrement stimulant de travailler, tous ensemble, aux côtés du Bon Goût Frais des Îles, à la relance de notre belle région. »

(Crédit photo : La Buvette)

La Buvette , 974 chemin de la Grave, Îles-de-la-Madeleine :
- Sur Facebook : La Buvette

Magazine
PUBLICITÉ
X