Jus imPRESS : « Le succès du bio-santé n’est pas une mode passagère »

23 octobre 2017 - Par Pierre-Alain Belpaire

Distribués depuis déjà un an, les jus imPRESS ne cessent de faire parler d’eux. Fabriqués à proximité de Québec, ces jus bios pressés à froids suivant le procédé HPP (haute pression hydrostatique) conservent ainsi l’ensemble de leurs nutriments et profitent du regain de popularité des aliments « santé ». « Le consommateur ne veut plus de pesticides, il veut manger et boire bio, frais et si possible local, il fait attention à son hygiène de vie et est soucieux de ce qu’il ingère, détaille Emilie Leclerc-Bédard, directrice commerciale d’Aliments imPRESS et fille de la fondatrice, Line Leclerc. Mais je refuse de parler de "tendance" : je suis persuadée que ce ne sera pas qu’une mode passagère. »

Actuellement proposés en six saveurs (bleuet, betterave, canneberge, carotte, chou frisé, poire) et en deux formats (237 ml et 354 ml), les jus imPRESS séduisent de plus en plus de restaurateurs. « Le petit format notamment plaît aux exploitants puisqu’il permet d’accompagner parfaitement un café ou de compléter un déjeuner, poursuit la jeune femme qui confirme que son entreprise ambitionne de s’installer davantage sur le marché des HRI. « Pour l’heure, on vise surtout les plus petits établissements. »

Également disponibles dans la région de Vancouver et, depuis peu, en Ontario, les jus imPRESS mettent en avant les produits québécois. « On est une entreprise familiale, avec des valeurs familiales. Il nous a toujours semblé logique de favoriser les producteurs locaux, de s’approvisionner auprès d’eux, de tenter de conclure des partenariats. En plus des bleuets du Lac-Saint-Jean, on utilise aussi des canneberges, des épinards ou des choux frisés made in Québec. Bien sûr, on fait venir des agrumes du Sud mais une très grande majorité de nos fruits et légumes sont cultivés ici. Et on en est très fiers ! »

La jeune compagnie proposera d’ici peu de nouveaux produits, quatre recettes de gaspachos ayant récemment été finalisées et approuvées. « Un concept européen, oui, mais réinterprété à notre manière, souffle Emilie Leclerc-Bédard. Vous en saurez plus sous peu… »

Plus de renseignements sur le site impressfoods.com ou via l’adresse info@impressfoods.com

Magazine
PUBLICITÉ
X