brightness_4
brightness_4
PUBLICITÉ
 

Westmount BBQ, un pop-up « en attendant d’ouvrir une salle à manger »

 
10 février 2021 | Par Delphine Jung

En ce moment, la tendance est plutôt à la fermeture des restaurants. Pourtant, Emmanuel Goubard a choisi de prendre le contre-pied. Cet ancien chef de l’Auberge St-Gabriel et du Club Mount Stephen (aujourd’hui Bar George) vient de lancer à Montréal le Westmount BBQ, sur la rue Sherbrooke Ouest. Ce restaurant sous forme de pop-up est le petit frère du Victoria BBQ, qui existe depuis mai 2020 à Saint-Lambert. « On fait avec les moyens du bord, confie Emmanuel Goubard. C’est pas aussi rentable qu’avant la pandémie, c’est certain. »

Pourtant, l’ancien chef, qui est aussi le gérant d’Entrepôt Dominion, une salle d’événements qui accueille des levées de fonds, des mariages ou encore des lancements de produits, se dit optimiste. « Le but est de garder le local et d’ouvrir une salle à manger quand la situation nous le permettra », ajoute-il. Pour le moment, le contrat de location court jusqu’en mai et est renouvelable.

Des plats pas chers, qui se transportent bien

Comme les clients ne peuvent pas s’installer pour manger, le restaurant s’est lancé en ne comptant que sur les livraisons et les ventes à emporter. Le Westmount BBQ sert le même menu que le Victoria BBQ de Saint-Lambert : du poulet grillé portugais, des salades de chou maisons, des travers de porc, de la morue braisée cajun servie avec des calamars ou encore les pizzas de chef bien connu Danny St-Pierre.

Aux cuisines, on retrouve la cheffe Emilie Rizzetto – de l’émission Les Chefs – qui créé également les menus du jour et les desserts. Emmanuel Goubard ne se prive pas de vanter son gâteau au fromage, dont la saveur change toutes les semaines. Avec un menu très carnivore, il estime avoir répondu à une demande, d’autant plus que l’un de ses associés est portugais. « On voulait proposer des plats bons et pas chers. En plus, notre poulet est du Québec. Nos plats se transportent et se réchauffent très bien », ajoute-t-il.

Un budget marketing minime

L’un des principaux défis auxquels Emmanuel Goubard a dû faire face est de se faire connaître en temps de pandémie. Son budget marketing est minime. « Ça passe par les réseaux sociaux, nos pages Facebook et Instagram notamment. On y publie quelque chose tous les jours. On a aussi des partenariats avec des pages Facebook du quartier. On a mis des banderoles, on essaye de faire des promotions et, surtout, on compte sur le bouche-à-oreille », détaille le propriétaire.

Par ailleurs, l’équipe est partie de zéro aussi au niveau de la logistique : le local choisi ne disposait d’aucun matériel adapté pour une cuisine et une salle à manger. Il a fallu tout acheter… Pour Emmanuel Goubard, les deux qualités principales requises pour se lancer dans une telle aventure sont avant tout la patience et la persévérance. À terme, l’ancien chef compte bien ouvrir une salle à manger, mais sûrement pas avant mai. Pessimiste, Emmanuel Goubard ? « Réaliste plutôt… »

(Crédit photo : Westmount BBQ)

Pour suivre Westmount BBQ :

Mots-clés: 06 Montréal
Restauration
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI 2012-2021 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).