Vin Polisson : Le speakeasy sort de sa cachette

 
21 août 2020 | Par Laurence-Michèle Dufour
  • Ouverture : 20 août 2020
  • Nombre de places assises : 25
  • Propriétaires : Raphaël Rioux, Charlie Abran Fréchette et Maxime Verpaelst (chef)
     

À Sherbrooke, à l’angle des rues King Ouest et Cathédrale, un tout nouveau bar à vin et cuisine du marché voyait le jour ce jeudi. Derrière ce projet, le trio, composé du couple Raphaël Rioux et Charlie Abran Fréchette ainsi que de leur ami Maxime Verpaelst, souhaitait avoir un restaurant à son image.

C’est dans le local qui abritait jadis le mythique casse-croûte Le petit Paris pendant quelque 75 années d’existence, que la nouvelle buvette prend vie. « Lorsque nous sommes entrés dans les lieux, même si tout était à refaire, nous nous sommes rapidement imaginés ici, résume Raphaël Rioux. Le format intimiste, l’histoire des lieux et les grandes fenêtres de chaque côté, la somme de tout ça nous a convaincus. C’était évident que ça se passerait ici, qu’on ne pouvait plus reculer. »

Inspirés par plusieurs speakeasy visités au cours de différents voyages à Londres et à Paris par exemple, les propriétaires y glanent quelques idées. « Le restaurant n’est pas caché du tout, mais c’est ce genre d’ambiance de proximité qu’on avait envie de recréer, raconte Raphaël Rioux. Nous avons décidé de faire confiance à l’instinct de Charlie pour donner à l’espace un aspect industriel et chaleureux. Nous voulions à tout prix éviter le bois, qui est déjà très présent dans la plupart des restaurants. »

Le fer, le métal oxydé et le béton sont donc à l’honneur dans le petit local de 25 places. Les coussins des banquettes en fer sont recouverts du même cuir bourgogne que les quelques sièges au bar devant la cuisine ouverte. « Le mur de béton sur mesure a été travaillé comme une œuvre d’art. C’était impressionnant de voir le travail à la fois hyper physique et en finesse, tout a été fait à la truelle », s’exclame le copropriétaire.

Pour assurer le côté plus chaleureux, les trois restaurateurs accueillent sur place les visiteurs et servent et régalent eux-mêmes les clients. Un éclairage tamisé et de petites lampes de bureau au bar confèrent une atmosphère qui porte à la confidence. La trame sonore feutrée est composée de jazz, de hip-hop et de folk.

Les aliments biologiques et locaux sont à l’honneur. Bien que plusieurs restaurateurs adoptent déjà cette tendance, Vin Polisson désire pousser plus loin la démarche et n’utilise, par exemple, aucun agrume. Le midi, un menu plus simple et rapide sera à la portée des travailleurs du coin tandis que le soir, l’heure sera plutôt à la détente avec un menu à partager en plusieurs services.

( Crédit photo : Fournie par Vin Polisson )

Vin Polisson , 197 rue King Ouest, Sherbrooke :

Mots-clés: 05 Estrie
Ouverture/rénovation

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).