brightness_4
brightness_4
PUBLICITÉ
 

Une sécurité alimentaire à géométrie variable dans certains établissements de santé

 
11 novembre 2021
Crédit photo: Pexels

Le Comité des usagers du Centre intégré (CUCI) de l’Est-de-l’Île-de-Montréal a dévoilé cette semaine les résultats d’un sondage sur les services alimentaires fournis dans les centres d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) et les hôpitaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal. Le coup de sonde, mené auprès de plus de 1500 usagers du territoire, démontre notamment des écueils importants, par exemple dans la nourriture servie en CHSLD. Il s’agit de l’élément ayant reçu le plus bas indice de satisfaction du sondage.

Trois énoncés portant sur la nourriture servie en CHSLD obtiennent un indice de très basse satisfaction, avec plus du tiers des répondants qualifiant ceux-ci d’insatisfaisants : l’adaptation des repas en fonction des goûts des résidents (39 %), du goût des aliments (34 %) et de l’information disponible concernant les menus (33 %). La quantité de nourriture servie est cependant jugée acceptable par une forte proportion de répondants, 87 % d’entre eux se disant satisfaits à ce sujet.

L’alimentation en hôpital semble, elle, être plus appréciée des usagers. Les répondants se sont notamment montrés très satisfaits de la température des aliments servis, l’adaptation des repas en cas d’allergie et de la présentation des repas dans l’assiette dans des proportions de 56 %, 51 % et 50 %. Toutefois, l’adaptation des repas en fonction des cultures et des restrictions alimentaires découlant des religions reçoit un taux d’insatisfaction de 33 %. C’est l’aspect le moins apprécié par les usagers des hôpitaux.

Les services offerts lors des repas particulièrement apprécié

En ce qui a trait au personnel, les services donnés pendant les repas et les collations dans les CHSLD et les hôpitaux sont estimés satisfaisants par la population sondée. D’ailleurs, le service reçu dans les hôpitaux pendant les repas est l’élément qui obtient le niveau de satisfaction le plus élevé du sondage, toutes catégories confondues. Un bémol survient toutefois en CHSLD, alors que le peu d’informations données aux résidents sur le contenu de leur assiette récolte un taux d’insatisfaction de 30 %.

« Le manque d’informations sur ce que les usagers mangent, le goût des aliments et l’adaptabilité des menus aux caractéristiques culturelles et religieuses sont autant de pistes d’amélioration pour les gestionnaires des services alimentaires de la région, indique Jeannelle Bouffard, présidente du CUCI de l’Est-de-l’Île-de-Montréal, dans un communiqué. Le droit à la sécurité alimentaire fait partie des droits fondamentaux, et il importe de le respecter. En effet, selon l’Institut national de santé publique du Québec, la sécurité alimentaire permet d’avoir accès à des repas nutritifs, mais aussi à des aliments considérés comme satisfaisants en fonction notamment des goûts, de la culture et des restrictions alimentaires des personnes. »

Le sondage a été effectué en juin dernier par la firme Médaillon Conseils auprès de plus de 1500 usagers, incluant 781 proches aidants, représentant les résidents séjournant en CHSLD, et 881 usagers ayant séjourné récemment dans un hôpital pour une durée de plus d’un jour.

Mots-clés: 06 Montréal
Services institutionnels
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2021 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).