LE COMMERCE DE LA RESTAURATION ALIMENTAIRE

Une image vaut 1 000 mots… pour décrire, visualiser, évaluer et transformer les modèles d’affaires des entreprises de restauration alimentaire

Pour réussir en affaire, ça prend un modèle d’affaires bien réfléchi et complètement adapté au monde moderne et hautement technologique dans lequel nous vivons.

18 novembre 2019 - Par Christian Latour

DESCRIPTION DU MODÈLE D’AFFAIRES

Le modèle d’affaires développé par Osterwalder et Pigneur est composé visuellement de 9 blocs interconnectés, dans lesquels il y a 9 composantes de base, avec lesquelles une entreprise créer, délivre et capture de la valeur pour le bénéfice de l’ensemble des partenaires qui sont partie prenante à l’affaire.

Les 9 composantes du modèle d’affaires :

  • La composante 2 : « la proposition de valeur » décrit l’offre que vous allez développer pour résoudre les problèmes ou satisfaire les besoins de vos clients cibles. Il s’agit de la combinaison produits-services-expériences qui crée de la valeur pour les segments de clients cibles avec lesquels vous avez décidé de faire des affaires.
  • La composante 3 : « les canaux de transaction/distribution » décrit comment vous allez communiquer et entrer en contact avec vos clients cibles pour leur délivrer votre offre et faire entrer l’argent dans l’entreprise.
  • La composante 4 : « les relations avec les clients » décrit le niveau de personnalisation que vous voulez atteindre dans vos relations avec vos clients cibles sur un continuum qui va de la relation interpersonnelle one to one jusqu’à la relation complètement automatisée.
  • La composante 5 : « les flux de revenus » décrit comment vous allez générer du revenu et de la trésorerie avec les segments de clients cibles avec lesquels vous avez décidé de faire des affaires.
  • La composante 6 : « les ressources clés » décrit les actifs (tangibles et intangibles) dont vous disposez (comme propriétaire ou par l’entremise de vos partenaires) pour faire ce que vous avez à faire c.-à-d. créer, délivrer, capturer de la valeur, ou en d’autres mots, concevoir et apporter à vos clients cibles, une offre produits-services-expériences qui va les satisfaire tout en vous permettant de gagner plus d’argent que vous n’en dépensez.
  • La composante 7 : « les activités clés » décrit les activités importantes que vous devez faire (ou faire faire) pour créer et délivrer de la valeur à vos clients cibles tout en vous assurant de gagner plus d’argent que vous n’en dépensez.
  • La composante 8 : « les partenaires clés » décrit le réseau de fournisseurs et de partenaires avec lesquels vous voulez/devez collaborer pour optimiser le fonctionnement et la performance de votre entreprise.
  • La composante 9 : « la structure de coûts » décrit tous les coûts (fixes et variables) nécessaires pour arriver à vos fins, c.-à-d. créer et délivrer à vos clients cibles une offre produits et services qui va les satisfaire tout en vous permettant de gagner plus d’argent que vous n’en dépensez.

Les 9 composantes (contenus dans les 9 blocs du modèle) sont divisées visuellement en trois parties distinctes :

  • La proposition de valeur se trouve au centre (au cœur) de la réflexion, dans la partie noire de la matrice.
  • La partie droite structure les revenus.
  • La partie gauche structure les coûts.

Si on considère la proposition de valeur comme étant à l’intersection entre la partie droite et la partie gauche de la matrice on peut également diviser le modèle d’affaires en deux parties :

  • À gauche de la matrice, il y a les activités liées à la production.
  • À droite de la matrice, il y a les activités liées aux ventes.

Les 9 composantes de la matrice couvrent également les 4 principales dimensions avec lesquelles on définit le plus souvent une entreprise.

  • Les clients cibles : Cette dimension regroupe (le ou les segments cibles auxquels l’entreprise présente la proposition de valeur), les canaux de communication/transaction/distribution (les moyens choisis pour rejoindre les clients) et le type de relations c’est-à-dire les liens que l’entreprise veut établir avec ses clients cibles.
  • L’offre : Cette dimension présente la proposition de valeur que l’entreprise désire délivrer à ses clients cibles.
  • L’infrastructure : Cette dimension regroupe le management des infrastructures, elle inclut la configuration de valeur (c’est-à-dire les ressources et les activités clés qui permettent à l’entreprise de créer de la valeur), la durabilité (c’est-à-dire la capacité de l’entreprise de répéter l’ensemble des opérations pour créer de la valeur de façon durable) ainsi que les partenariats nécessaires pour faire ce qu’il y a à faire.
  • La viabilité financière : Cette dimension regroupe les aspects financiers de l’entreprise, on y retrouve donc la structure de coûts (c’est-à-dire la traduction en chiffre des moyens engagée ou à engagée) et le modèle de revenus (c’est-à-dire les différents flux de revenus générés par l’entreprise.)

En fin de compte, il faut retenir que quelque soit la façon de découper le modèle d’affaires : « Un [modèle d’affaires] est un système où tout élément influence les autres ; il n’a de sens qu’en tant que tout. » — Osterwalder et Pigneur (2011, p. 148)


⇐ Manuel de formation — Le modèle d’affaires des entreprises de restauration alimentaires
⇐ Manuel de formation — Le commerce de la restauration alimentaire

MÉDIAGRAPHIE

Manuel de gestion-réflexion / Christian Latour ☺

Pour communiquer avec Christian Latour :

• Sur Facebook : Christian Latour
• Sur Twitter : @Christian Latour
• Sur LinkedIn : Christian Latour, MBA

La première version de ce texte a été mise en ligne le 29 mars 2015.




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.