brightness_4
brightness_4
Le média des professionnels de la restauration et de l'hébergement
PUBLICITÉ
 

Un petit déjeuner 100% local !

 
26 octobre 2022
Crédit photo: Club des petits déjeuners

PUBLIREPORTAGE - La quatrième édition de l’événement Les institutions mangent local !, qui a eu lieu du 19 au 23 septembre dernier, a inspiré une centaine d’établissements et organismes québécois, dont le Club des petits déjeuners qui a voulu inclure encore plus d’aliments régionaux dans un petit déjeuner couleur locale.

On ne présente plus le Club des petits déjeuners : depuis 1994, les programmes du Club nourrissent 79 500 enfants tous les jours dans les écoles du Québec. Les petits déjeuners, savoureux, respectent le Guide alimentaire canadien en incluant 1 produit de chacune des catégories dans chaque repas servi. Au Québec, les aliments qui composent les petits déjeuners sont constitués à 72 % de produits locaux. Un résultat impressionnant mais que le Club des petits déjeuners a voulu encore améliorer, en participant à l’événement Les institutions mangent local !

« Nous avons encouragé nos 500 écoles partenaires à travers la province à préparer un petit déjeuner constitué à 100 % de produits locaux, explique Claudine Dessureault, conseillère aux achats et à l’inventaire au Club des petits déjeuners. Nous leur avons proposé une liste des aliments vérifiés d’une des marques de certification d’Aliments du Québec, qu’ils ont déjà sous la main puisque ces produits font déjà partie du programme des petits déjeuners. Nous avons rendu ça très simple et ça a fonctionné, plusieurs l’ont fait dans leurs écoles. »

Le Club des petits déjeuners a aussi, dans un deuxième volet, mobilisé ses employés. Une invitation à participer à un repas du midi en apportant un lunch 100 % québécois leur a été envoyée. L’exercice, qui semblait facile au premier abord, a donné des maux de tête à certains employés, en leur faisant réaliser que leur frigo contenait très peu de produits locaux. Une prise de conscience et des discussions sur l’importance de consommer local ont agrémenté l’activité.

« Certains employés ont découvert qu’ils avaient peu d’aliments produits au Québec dans leur frigo et ils ont dit avoir ressenti de la honte. Plusieurs ont décidé d’aller acheter des produits locaux dans les épiceries et ça leur a permis de se familiariser avec les logos d’Aliments du Québec. Nous avons donc réussi notre pari de sensibiliser nos employés sur l’achat local. »

Claudine Dessureault, conseillère aux achats et à l’inventaire au Club des petits déjeuners

Une table de dégustation de produits frais locaux et le tirage de jolis paniers remplis d’aliments du Québec ont contribué à changer la vision de plusieurs employés sur leur consommation.

Des aliments qui voyagent moins longtemps

Il a aussi été question de la différence de prix entre les aliments produits localement et les aliments qui viennent de l’extérieur, une différence qui semble moins marquée qu’avant la pandémie, soutient Claudine Dessureault. « Plus le circuit de transport est réduit, dit-elle, plus on bénéficie d’un prix raisonnable. La flexibilité, rappelle t-elle, est un point fort dans les achats et on doit considérer l’offre locale qui nous est faite. »

« À prix égal, c’est sûr qu’on choisit un produit québécois. En nourrissant des milliers d’enfants chaque jour, on encourage une alimentation durable dans une économie locale, ça pèse lourd dans la balance. Et ces valeurs sont partagées par nos donateurs et nos écoles. Nous allons poursuivre dans cette veine. »

Claudine Dessureault, conseillère aux achats et à l’inventaire au Club des petits déjeuners

Le Club des petits déjeuners croit que la participation des écoles et des employés, qui a tout de même été très bonne, aurait pu être plus forte, si la rentrée scolaire n’avait pas été affectée par une pénurie de main-d’œuvre et un manque de bénévoles. Pour ces raisons, il n’a pas été demandé aux écoles de remplir un sondage, ce qui aurait permis d’analyser les résultats de l’activité et de sonder le pouls des participants.

« En début d’année, affirme Claudine Dessureault, avec le manque de personnel qui touche l’ensemble des écoles de la province et la routine scolaire qu’il fallait remettre en place, c’était difficile pour les directions d’écoles d’en rajouter. »

Les visites dans les écoles des coordinateurs du Club des petits déjeuners, interrompues depuis le début de la pandémie, ont recommencé de plus belle. L’objectif de l’organisme, qui atteint déjà 72 % de produits locaux dans ses petits déjeuners, est de maintenir le cap, alors que les prix des aliments continuent d’augmenter et que son pouvoir d’achat reste le même.

Pour suivre Aliments du Québec :

Pour suivre Équiterre :

Mots-clés: Québec (province)
École
Événement
Services institutionnels
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2022 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).