Un jeune trio rachète le Boquébière (Sherbrooke) : « Un peu de pression... »

 
1er mai 2020 | Par Pierre-Alain Belpaire

« L’équipe du Boq vous remercie pour les douze dernières années, beaucoup de beaux souvenirs, de beaux événements et de bonnes bières. » En ces temps de pandémie et de multiplication des fermetures, les quelques mots postés en milieu de semaine sur la page Facebook du Boquébière, véritable institution du centre-ville de Sherbrooke, ont fait frémir plus d’un habitué des lieux. Mais il s’agissait de ne surtout pas s’arrêter à cette première phrase pour comprendre que les propriétaires, Martin St-Pierre et Sébastien Authier, cédaient en fait les rênes de leur établissement, « avec fierté et plaisir », à un jeune trio d’entrepreneurs composé d’Étienne Caron et Charles Gagné, tous deux âgés de 25 ans, et de leur complice Jean-Michael Guay, 32 ans.

Si la transaction a été signée voici quelques jours à peine, elle venait conclure une profonde réflexion entamée dès juin 2019. « On a voulu prendre notre temps, indique Étienne Caron. On a analysé les états financiers, on a étudié le marché de Sherbrooke et des environs, on a fait notre recherche de financement. Et nous voilà ! » Bien conscients que l’annonce du rachat survient à un moment quelque peu « particulier », les nouveaux propriétaires expliquent avoir eu hâte d’officialiser la nouvelle. « Les employés savaient, nos amis et nos proches savaient, Charles était impliqué dans l’entreprise depuis près de deux mois pour mieux comprendre son fonctionnement… Bref, on voulait annoncer ça le plus tôt possible. »

Parfaitement au courant des conséquences que la crise actuelle aura sur leur industrie, le dynamique trio confie ressentir « une certaine crainte et un peu de pression », mais rappelle qu’en ces temps troubles, racheter une entreprise déjà bien installée est certainement moins risqué que de tout bâtir de zéro. « On sait que lorsqu’on aura l’autorisation de rouvrir, le public sera immédiatement au rendez-vous, notent-ils. Alors bien sûr, notre première année au Boquébière sera plus difficile qu’espéré, mais on a confiance que ça repartira plus rapidement. » Philosophes, les trois comparses soulignent que cet arrêt imposé leur offre toutefois le luxe de préparer dans le détail la future ouverture, en réaménageant notamment les cuisines et le bar et en effectuant certains travaux.

Rares changements

Place « rassembleuse et inclusive », le Boquébière s’est constitué, en 12 années d’existence, un public fidèle, amateur de breuvages houblonnés mais aussi, et surtout, de soirées thématiques : quiz, spectacles d’humour, … Les nouveaux maîtres des lieux l’assurent : ils ne tiennent nullement à modifier l’essence du « Boq » et à changer cette formule gagnante.

C’est donc sur la carte qu’apparaîtront les principaux aménagements. Sous la houlette de Jean-Michael Guay, l’établissement élargira son menu et offrira, « dans un esprit bistro », des plats simples et inspiré des saisons. Côté bières, les partenaires d’affaires affirment avoir envie de brasser « un peu de tout » et espèrent pouvoir proposer rapidement quatre à six bières régulières, en plus de quelques brassins saisonniers. « On aimerait relancer la partie brassage et la vente de nos bières avant la réouverture du Boquébière. »

Rappelant qu’il n’existe sans doute pas de « moment idéal » pour se voir imposer une fermeture, les trois partenaires confient, malgré tout, que les mois d’été sont souvent les plus calmes du côté du Boq. « En juillet, les étudiants ne sont pas là, il y a moins de spectacles, notamment de shows d’humour… Nous, nos gros mois, ce sont mars-avril et septembre-octobre : si la crise continue, si on est encore fermés dans quatre mois, sans doute qu’on ne vous tiendra pas le même discours. »

(Crédit photo : page Facebook, avec l’aimable autorisation des propriétaires)

Pour suivre le Boquébière :

Mots-clés: 05 Estrie
Achats / Ventes
Restauration

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).