brightness_4
brightness_4
PUBLICITÉ
 

Un hôtel tout déglingué

 
26 mars 2007

Qu’elle était belle ma chambre dans cet hôtel 4 étoiles où j’ai couché lors d’un voyage d’affaires la semaine dernière ! Mais, j’ai vite déchanté ! Un paquet de pépins me sont tombés dessus !

Pour commencer, la poignée du tiroir qui contient la Bible m’est restée dans les mains. Pas que j’avais besoin des secours spirituels de Dieu, mais je cherchais l’annuaire téléphonique pour me commander une pizza. J’ai pensé à informer la réception de ce bris. Mais, si on m’accusait d’avoir brisé moi-même le meuble ? « Bah, ils le découvriront bien assez tôt », pensais-je en remettant la poignée à sa place avec précaution, comme l’a peut-être fait le client avant moi, en espérant qu’elle tiendra.

En attendant la pizza, j’ai voulu regarder la télé. Bon, la télécommande ne fonctionne pas. Tant pis ! S’ils pensent que je vais me donner le trouble d’appeler à la réception pour me plaindre, ou de changer les postes directement sur la télé, ils se mettent le doigt dans l’œil.

J’ai donc décidé d’ouvrir mon ordinateur portable. J’ai cherché un endroit convenable pour le déposer et, n’en trouvant pas, je l’ai installé sur la coiffeuse, qui est trop haute pour être confortable quand je tape. Ça ne prend pas cinq minutes que j’ai des crampes dans les bras. Les experts en posture recommandent d’avoir les bras près du corps avec les avant-bras à angle droit quand on tape au clavier. Cou donc, combien vous avez de clients qui utilisent un portable ? Vous venez de faire des rénos et vous n’avez pas pensé à rendre vos installations plus ergonomiques ? Ça fait que j’ai fait comme les autres, je me suis assis en indien sur le lit avec le portable sur les genoux !

Après un bon lunch et après avoir travaillé un peu dans cet environnement mésadapté pour les voyageurs d’affaires, j’ai décidé de prendre ma douche. Évidemment, il a fallu que je tombe sur un gros poil roux et frisé dans le fond du bain. Me semble que la dernière chose qu’un hôtel veut, c’est qu’un client trouve un poil d’un autre client dans le bain !

En ouvrant la douche, je m’aperçois que le jet est mollet un peu, alors je décide de l’ajuster. Mauvaise idée ! L’anneau de la pomme de douche me reste dans les mains et j’ai toute la misère du monde à le revisser.

En me couchant, je réalise que l’air est tellement sec que j’ai le nez en feu. Mon père, grand voyageur aujourd’hui à la retraite, m’a un jour donné un bon truc. Je remplis le bain d’eau bouillante pour avoir un peu d’humidité. Vous pensez que ça coûte combien à l’hôtel tous les clients qui font ça ? Un bon système pour contrôler l’humidité ne serait pas plus rentable à la longue ?

Pour finir, l’alarme de la télé se met à sonner en plein milieu de la nuit. C’est le bouquet ! Une chance que l’inspecteur qui donnait les étoiles n’est pas passé aujourd’hui !

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2021 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).