brightness_4
brightness_4
PUBLICITÉ
 

Un conflit à la frontière menace les filets de poisson de la restauration rapide

 
13 octobre 2021
Crédit photo: Filet-O-Fish / McDonald's

Un conflit sur les droits de douane imposés à la frontière américaine met en péril l’approvisionnement en goberge d’Alaska nécessaire à la production des bâtonnets et filets panés des chaînes de restauration rapide. De nombreuses chaînes, comme McDonald’s pour son filet de poisson, utilisent en effet ce poisson.

La goberge de l’Alaska fait l’objet d’une chaîne d’approvisionnement plutôt complexe. Ce poisson est d’abord au cœur de la plus importante pêche commerciale américaine. Une fois capturé, le poisson est envoyé par bateau au Nouveau-Brunswick, près de la frontière du Maine. Puis les prises sont transportées par train sur à peine une trentaine de mètres en sol canadien avant d’être chargées sur des camions qui traversent la frontière pour les distribuer aux États-Unis.

Cette chaîne de transport particulière a retenu l’attention des douaniers américains, selon lesquels elle viole la loi américaine sur la marine marchande. Cette loi prévoit que les biens transportés d’un port américain à un autre doivent l’être à bord de navire sous propriété américaine. En guise de pénalité, l’agence douanière des États-Unis a imposé une amende de 350 millions $ aux transporteurs impliqués. Deux des entreprises visées ont répliqué en déposant une poursuite en Cour fédérale alléguant que la sanction est injuste, inattendue et trop sévère.

Une pénurie dans la chaîne d’approvisionnement ?

Le conflit a eu pour effet de laisser 26 millions de livres de poisson entreposés au frais au Canada en attente de prendre la route des États-Unis. Dimanche, un juge de la Cour fédérale américaine a accordé une injonction permettant aux distributeurs de faire entrer la cargaison au sud de la frontière, mais l’industrie s’inquiète de l’avenir à long terme de la chaîne d’approvisionnement. « On parle ici de nourrir et de faire travailler des Américains », a déploré le porte-parole de l’Institut national américain des pêches, Gavin Gibbons.

Si les deux parties s’entendent sur l’importance de régler rapidement le conflit, l’agence des douanes américaines a tout de même proposé un calendrier d’audiences qui s’échelonne sur de nombreuses semaines. Sans résolution de conflit, une pénurie ne saurait tarder dans la chaîne d’approvisionnement, selon divers experts consultés. Le gouverneur du Massachusetts, Charlie Baker, a interpellé personnellement le président Joe Biden afin qu’il règle le différend. M. Baker craint des conséquences majeures sur l’industrie de la transformation dans son État.

(La Presse Canadienne)

Mots-clés: Amérique du Nord
Approvisionnement
Restauration
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2021 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).