Tourisme d’affaires et de congrès : événements et nuitées en forte hausse

1er novembre 2016 - Par Pierre-Alain Belpaire

L’Association des professionnels de congrès du Québec présente un bilan extrêmement positif de l’exercice 2015. Après avoir récolté et analysé les statistiques des événements et congrès qui se sont tenus durant ces 12 mois, l’APCQ a publié des résultats particulièrement réjouissants. L’apport économique lié à cette clientèle se chiffre ainsi à quelque 143,3 millions de dollars et conforte encore un peu plus la tendance à la hausse observée depuis 2006. « Cette activité économique importante confirme que le secteur du tourisme d’affaires et de congrès contribue significativement à l’économie des régions québécoises ! », se réjouit l’APCQ.

« Avec un total de 2 218 congrès ou événements, 2015 se démarque par une augmentation de 14 % du nombre d’activités dans le réseau de l’APCQ en comparaison de l’an passé », détaille, dans un communiqué, Steeve Gagné, président et responsable du comité Statistiques de l’APCQ. « Ceci veut dire que chaque jour, il se tient en moyenne six événements en tourismes d’affaires dans l’une ou l’autre de nos destinations membres. Chacun d’eux génère en moyenne 207 nuitées pour un séjour de trois jours. Il s’agit donc d’un apport régional moyen de 64 624 $ par activité. »

L’Association note que pour certains de ses membres, le tourisme d’affaires représente jusqu’à 60 % de leurs revenus. « Notre association couvre la quasi-totalité du territoire québécois, et le portrait positif que nous brossons, cette injection significative de capitaux dans l’économie des régions, est donc crédible », ajoute Steeve Gagné.

Dans un secteur en constante transformation, l’APCQ insiste sur l’importance d’observer l’évolution des habitudes des clientèles sur de longs cycles. « La compétition entre les différents joueurs de l’industrie est très forte et chaque année on voit apparaître de nouvelles infrastructures qui viennent augmenter l’offre », souligne Ginette Bardou, directrice générale de l’organisme. « Or le marché intra-Québec n’est pas infini et on remarque qu’il y a des changements de comportement chez les clients. Pensons plus spécifiquement à la croissance des petites réunions. Nous devons avouer qu’il est très difficile d’obtenir un portrait vraiment exhaustif du marché du tourisme d’affaires au Québec tant celui-ci a de multiples facettes et évolue constamment. »

Pour suivre l’Association des professionnels de congrès du Québec :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.