Tonino : « De la convivialité dans la salle et dans l’assiette »

 
3 juillet 2020 | Par Pierre-Alain Belpaire
  • Ouverture : 25 juin 2020
  • Nombre de places assises : 49
  • Chef-propriétaire : Anthony Travaglini
     

« Définir le Tonino en deux ou trois mots ? Ouf… » Au bout du fil, la voix ensoleillée d’Anthony Travaglini s’emballe, le débit s’accélère. Et en quelques instants, le chef-propriétaire de ce nouvel établissement du quartier Sillery, à Québec, vous transporte loin. Très loin.

« Ce restaurant, c’est le fruit de mes voyages, de mes expériences, de mes rencontres », glisse le jeune homme. Car malgré son âge (27 ans), le cuisiner a déjà roulé sa bosse dans plusieurs coins du globe, de l’Italie qui l’a vu naître au Québec, de la France en Israël. Fort de ce bagage, le cuisinier, passé notamment par les coulisses du Capitole, avait « vraiment hâte » de voler de ses propres ailes.

Au Tonino, le chef Travaglini a développé un concept simple mais efficace : produits de qualité et majoritairement faits maison, menu court et inspiré des saisons, plats colorés et à partager. « De la convivialité dans la salle et dans l’assiette », résume-t-il en riant. Fier de ses origines, amoureux de la gastronomie de la péninsule, le jeune homme entend faire découvrir à ses convives une Italie gourmande mais encore largement méconnue. « Je veux leur montrer ce qu’est réellement la cuisine italienne, la vraie. Les Québécois sont curieux, ils aiment tester et goûter ; à moi de les surprendre. » Et pour cela, les équipes du Tonino, emmenées, en salle, par le chantonnant Benito, miseront sur les pâtes fraîches, des huiles d’olive et des vinaigres de haute qualité, des cocktails colorés, des desserts réconfortants, … « Ce n’est toutefois pas un restaurant 100 % italien, note le maître des lieux. Ça ne me dérange pas de mettre un plat d’inspiration française ou autre à la carte. Si c’est bon, pourquoi s’en priver ? »

En pénétrant dans la salle à manger aux dimensions modestes, le public, qu’Anthony Travaglini espère large et pluriel (« Du tuxedo aux gougounes ! »), découvre une ambiance intime : chandelles et lumières tamisées, esprit lounge, nappes blanches. « Je cherchais un local pas trop grand pour garder ce côté convivial, cette proximité, confie le chef-propriétaire. Moi-même, je voulais être proche des clients pour pouvoir facilement discuter avec eux, recueillir les commentaires, m’inspirer des critiques pour m’adapter et m’améliorer. »

Ce local, Anthony et ses associés en ont pris possession à la fin de l’hiver dernier. Trois semaines plus tard, la pandémie les contraignait à mettre sur pause un processus déjà bien avancé. « Le virus nous a freinés, oui, mais il ne nous aura pas arrêtés ! »

(Photos fournies par Anthony Travaglini)

Tonino , 1274 avenue du Chanoine Morel, Québec, QC GIS 4B2

Mots-clés: 03 Capitale Nationale (Québec)
Ouverture/rénovation

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).