dark_mode light_mode
 

Terrasses couvertes : Montréal soumettra des propositions aux restaurateurs

 
11 juin 2024
Crédit photo: La Presse Canadienne / Graham Hughes

La Ville de Montréal a indiqué avoir lancé une enquête et suspendu un employé après que des agents de prévention des incendies ont ordonné à plusieurs restaurants de fermer leurs aires de repos extérieures bondées à l’heure du dîner pendant la fin de semaine chargée du Grand Prix.

Luc Rabouin, président du comité exécutif de Montréal, a admis qu’il était « inacceptable » que du personnel en uniforme ait obligé les restaurateurs à ordonner à leurs clients de quitter les terrasses de la rue Peel vers 21h vendredi, lors de l’une des nuits les plus chargées de l’année.

« Nous avons tous été choqués par cela et même notre direction générale, le plus haut niveau de la Ville de Montréal, a décidé de lancer une enquête, parce que ce n’est pas habituel et ce n’est pas normal que quelque chose comme ça se produise ici à Montréal », a-t-il déclaré.

mail

Abonnez-vous à nos infolettres

Chaque semaine, recevez nos dernières nouvelles dans votre boîte courriel.

Il a en outre annoncé que la Ville prendrait 24 heures pour soumettre des propositions permettant aux restaurateurs d’exploiter en toute sécurité leurs terrasses couvertes.

De nombreux défis pour les restaurants du centre-ville

Julien Hénault-Ratelle, porte-parole du parti d’opposition municipal Ensemble Montréal en matière de développement économique, a imputé cet incident « honteux » au manque de coordination et de communication entre l’équipe de prévention des incendies et l’administration d’arrondissement dirigée par la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

Il a ajouté que la fermeture, même si elle n’a touché que quelques restaurants, n’est que le dernier défi en date pour les entreprises en difficulté du centre-ville. « Il y a des problèmes de propreté, de cohabitation avec les sans-abri au centre-ville de Montréal, et ici même, nous avons un chantier juste à côté de la rue, a-t-il expliqué. Tous ces problèmes sont très difficiles pour tous les propriétaires d’entreprises. »

Alain Creton, propriétaire du restaurant Chez Alexandre et fils, a déclaré que lui-même ainsi qu’un autre restaurateur concerné sont encore trop bouleversés pour savoir exactement quelles mesures ils souhaitent que la ville prenne. Mais il n’est toujours pas sûr de vouloir remettre une tente en place.

« Nous sommes trop émus, nous sommes fatigués, donc nous ne savons pas quoi faire et ce que nous voulons », a-t-il déclaré. Il a toutefois indiqué qu’il n’avait pas l’intention d’engager des poursuites judiciaires. « Je ne veux combattre personne, je veux juste que cela ne se reproduise plus, non seulement pour moi, mais pour tout le monde à Montréal. »

(avec La Presse Canadienne)

Mots-clés: 06 Montréal
Lois, règlements et permis
Restauration

À lire aussi !

f i i
© VRTKL.media (9405-7759 Québec inc.) 2012-2024 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).






arrow_right
Semaine #24
-6.18 %arrow_drop_down
0.01 %arrow_drop_up
-0.32 %arrow_drop_down
De quoi s'agit-il ?
Cliquez ici