brightness_4
brightness_4
PUBLICITÉ
 

Montréal et Québec veulent aider à développer les terrasses

 
15 janvier 2021 | Par Laurence-Michèle Dufour

La relance des commerces, bars et restaurants qui sont fermés depuis plusieurs mois ne sera pas tâche facile, mais dynamiser la vie extérieure est parmi les préoccupations de Montréal et Québec. Même avec un respect accru des mesures sanitaires, certains clients pourraient en effet demeurer réfractaires à l’idée de manger à l’intérieur.

La Capitale-Nationale emboîtait le pas cette semaine à Montréal et confirmait le retour de la piétonisation de certaines de ses artères commerciales, permettant ainsi aux restaurateurs de profiter à nouveau des rues pour étendre leurs terrasses en 2021. « L’expérience des rues piétonnes de l’an dernier a été un franc succès, a souligné le maire de Québec, Régis Labeaume, dans une entrevue accordée ce jeudi à Radio-Canada. Il était donc naturel pour nous d’offrir cette belle expérience aux citoyens pour une deuxième année. »

La liste de ces rues est encore inconnue à ce jour puisque les différentes sociétés de développement commercial (SDC) devront d’abord en faire la demande à la Ville. Les restaurateurs souhaitant déployer une terrasse devant leur établissement, qu’ils soient situés ou non sur une rue piétonne, pourront le faire moyennant un permis unique de 50 $. La date d’entrée en vigueur des permis de café-terrasse sera déterminée ultérieurement.

Terrasses à l’année et cuisines extérieures

À Montréal, les SDC sondaient cette semaine leurs membres à cet effet. Pour Sindie Goineau, copropriétaire du Restaurant Chez Victoire sur le Plateau Mont-Royal, l’expérience de l’été dernier a été très concluante. « En respectant la distance de 2 mètres entre chaque table, j’ai pu rouler à 120 % de la capacité de ma terrasse normale. C’est ce qui a sauvé notre été, explique la restauratrice. Nous sommes plusieurs à vouloir que l’expérience se répète. Le monde attire le monde et ce genre de modification de règlement permet au quartier de revivre ».

L’arrondissement du Plateau-Mont-Royal s’affaire à aller encore plus loin et proposera à son conseil des changements majeurs dans ses règlements, dont certains pourraient entrer en vigueur dès le mois d’avril. Le projet fera l’objet d’une consultation publique virtuelle du 19 janvier au 2 février. Il y sera question de permettre aux bars et aux restaurants de doubler la superficie des terrasses, qui pourraient également être ouvertes toute l’année. Il faudra toutefois les doter de systèmes de chauffage et s’assurer qu’elles n’empiètent pas sur l’espace public.

Une modification sur la réglementation du zonage serait également à l’ordre du jour. Le nombre d’établissements permis serait ainsi déterminé pour chaque section d’artère et non plus selon une distance à respecter entre deux restaurants. Il pourrait également être permis pour les restaurateurs de cuisiner à l’extérieur du 1er novembre au 30 avril. Sur la rue Saint-Denis, des bulles hivernales pourraient faire leur apparition, apprend-on également dans un article de Radio-Canada.

Des scénarios similaires sont à l’étude dans d’autres arrondissements de Montréal, comme Rosemont-La-Petite-Patrie et Ville-Marie.

(Crédit photo : Chez Victoire)

Mots-clés: Québec (province)
Lois, règlements et permis
Restauration
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI 2012-2021 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).