Temps d’attente non-payé : Des restaurateurs épinglés

5 mars 2018

L’information agite les réseaux sociaux depuis quelques jours. Des restaurateurs québécois ne paient pas les membres de leur personnel lorsque ceux-ci attendent sur leur lieu de travail. Cette pratique illégale aurait lieu dans divers établissements de la province, selon l’émission de Radio-Canada La Facture.

L’émission avance notamment le cas d’un ancien employé de la chaîne L’Gros Luxe. Le jeune homme explique face à la caméra que la direction ne lui a pas payé le temps d’attente qu’elle lui imposait au début de ses quarts de travail. « La plupart du temps, quand j’arrivais au travail, je devais attendre une heure, une heure et demie… en espérant que le propriétaire ou le gérant vienne me voir pour me dire que je peux rentrer et que je peux "puncher" », indique-t-il à nos confrères. Une méthode contraire à l’article 57 de la Loi sur les Normes du travail. Pour rappel, dès qu’un patron exige que son employé soit sur les lieux du travail, ce dernier est considéré au travail même s’il n’a aucune tâche à accomplir.

Alex Bastide, propriétaire du L’Gros Luxe, a affirmé ne pas être « au courant de l’illégalité de cette pratique » et n’avoir jamais reçu de plainte à ce sujet. Il a cependant promis mettre rapidement fin à cette pratique.

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2018
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.