Tartarefest : Les vrais pros du grand cru

23 mai 2017 - Par Véronique Harvey

Tartare de saumon, de bœuf, de thon, de wapiti, de requin et même de phoque ! Définitivement, le Tartarefest n’a pas fini de nous impressionner. À l’occasion de la 4e édition de la semaine du tartare, entamée vendredi dernier dans une vingtaine d’établissements de Montréal, nous avons sondé quelques chefs participants pour recueillir des trucs pratiques pour créer le meilleur des tartares.

 

1– Qui fait le meilleur tartare à Montréal ?

  • « Je dirais Le Gras Dur » – Vladimir Poutine
  • « La Taverne Gaspard et le Bistro Lustucru en font de très bons. » – Caribou Gourmand
  • « À l’Os fait un tartare de bison délicieux. On a droit à un tartare balancé, ni trop gras, ni trop sec. » – Mia Tapas
  • « L’équipe de Chez Victoire fait d’excellents tartares. » – EAT (être avec toi)
  • « Au restaurant l’Ardoise, à Sainte-Thérèse. Leurs produits sont frais, leurs préparations sont soignées, le résultat est garanti ! » – La Champagnerie

 

2– Quels sont vos conseils pour faire le meilleur tartare ?

  • « Ne pas couper les viandes ou poissons trop finement, acheter des produits frais et locaux, avoir de l’imagination dans les assaisonnements et penser à autre chose qu’au bœuf et au saumon » – Vladimir Poutine
  • « Pour moi, le secret, c’est la passion de la bouffe et des bons produits. La passion amène à savoir comment travailler et exploiter un produit brut de qualité à son meilleur. Et des fois, il faut oser ! » – Caribou Gourmand
  • « L’important est la qualité et la fraîcheur des ingrédients : de la viande aux herbes en passant par les huiles et les épices. Aussi, le tartare est un plat délicat, pour bien goûter les ingrédients, il est important de ne pas trop l’épicer. Finalement, on évite la mayonnaise, qui a tendance à rendre ce plat trop riche : un peu d’huile de qualité ou un jaune d’œuf de caille saura parfaitement lier les ingrédients. » – Mia Tapas
  • « Il faut couper la protéine au couteau bien tranchant. » – La Coupole
  • « La qualité des produits, ainsi que l’équilibre des saveurs sont très importants pour faire un bon tartare. » – EAT (être avec toi)
  • « Le plus important se passe au niveau des produits. Il faut avoir une qualité "parfaitement" optimale (on pardonnera ici le pléonasme), la fraîcheur des produits est essentielle, sans quoi il est difficile d’arriver à un résultat de qualité. La deuxième chose, ce sont les outils pour la préparation. On veut avoir des morceaux finement coupés et surtout éviter la "bouillie" qu’un mauvais couteau ferait à coups surs. Finalement, je dirais qu’il est important de ne pas compliquer les choses. À trop mettre d’ingrédients et à trop complexifier, on perd la nature même du tartare. » – La Champagnerie

 

3– Quel est le tartare le plus original que vous ayez déjà mangé ?

  • « Notre Tartare Cheese Burger ! » – Vladimir Poutine
  • « Les tartares les plus originaux ? Ce sont les nôtres ! Je n’ai encore jamais vu un tartare de requin, de wapiti, ou même de viande de phoque ailleurs... » – Caribou Gourmand
  • « Le tartare de lama du Mochica est follement intrigant. Il faut oser pour faire découvrir aux palais québécois des aliments inusités. » – Mia Tapas
  • « En Gaspésie : tartare de phoque. En Europe : tartare de cheval » – La Coupole
  • « Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion de goûter un tartare de veau : un vrai délice ! » – EAT (être avec toi)
  • ​« Celui de ma maman, sans hésiter ! Elle avait l’habitude de nous faire des tartares de boeuf et de porc à l’asiatique, une association de saveurs que je n’ai jamais retrouvée ailleurs, jamais ! » – La Champagnerie

 

Le Tartarefest propose de déguster une entrée tartare et une consommation alcoolisée à partir de 10$ seulement, et ce, jusqu’au 28 mai, dans une vingtaine d’établissements de Montréal.

 

(Crédit photo : pixabay)




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2018
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.