Talent à surveiller : Monick Gilles

25 août 2017 - Par Catherine Maisonneuve

Lors d’un récent « appel à tous », nous avons posé la question suivante : qui sont, au Québec, les jeunes chefs prometteurs, les talents à surveiller ? Bref, qui sont les chefs talentueux qui se cachent encore dans les cuisines du Québec ?

Un nom est ressorti du lot : celui de Monick Gilles. Et pour cause ; cette dynamique chef d’origine haïtienne est une grande passionnée... de cuisine italienne ! On l’a d’ailleurs rencontrée au restaurant Ludger du quartier Saint-Henri, quelques jours seulement avant qu’elle ne plie bagage pour l’Italie.

« J’ai eu l’opportunité d’aller parfaire ma formation de cuisine italienne là-bas et je n’ai pas pu refuser, confie-t-elle. Ici, au Québec, on reste dans les classiques, mais eux, ils font évoluer leur cuisine naturellement. Ils vivent leur gastronomie ! Ça va être intéressant d’apprendre sur le terrain leurs dernières techniques et tendances culinaires. »

Avant le Ludger, on a pu la croiser au défunt Scarpetta de la rue du Parc, un restaurant de cuisine italienne et méditerranéenne.

La journaliste art de vivre au Journal de Montréal, Anne-Lovely Étienne, également d’origine haïtienne, est catégorique : « Je m’intéresse, bien sûr, à ce que font les chefs haïtiens. Pour moi, c’est un retour aux sources et à la cuisine de mon enfance. Par contre, Monick est différente, c’est l’une des seules chefs haïtiennes qui fait de la fine cuisine. Ses plats sont réfléchis. Elle sait parfaitement infuser ses racines créoles à la cuisine italienne, ou à la cuisine moderne. Je n’ai jamais vu ça à Montréal en tout cas. »

Lorsqu’on questionne la principale intéressée sur son amour de la cuisine italienne, elle acquiesce : « C’est la cuisine que j’aime faire et que j’ai toujours faite. Il y a beaucoup de similitudes entre les cuisines haïtienne et italienne : de nombreux plats à base de poisson, par exemple, sont typiques de nos deux cultures. Aussi, la farine de maïs est énormément utilisée dans ces deux types de cuisines, de même que les haricots et les fèves... je pourrais continuer longtemps comme ça ! (rires) »

Il y a fort à parier qu’on n’a pas fini d’entendre parler de cette pétillante et souriante chef lorsqu’elle reviendra au Québec, à la fin de son périple de trois mois en Italie.

 

 




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2018
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.