Somebody Feed Phil à Montréal : « Le monde entier dans une seule ville »

 
3 juin 2020 | Par Marie-Ève Garon

Tourisme Montréal s’est s’associé au lancement de la troisième saison de la désormais célèbre série Somebody Feed Phil, dont un épisode complet est dédié à la culture, à l’histoire et surtout à la scène culinaire de Montréal, première ville canadienne visitée par l’équipe de production. L’émission diffusée sur Netflix dans 190 pays convie les Montréalais et le grand public à (re)découvrir les raisons pour lesquelles la métropole s’est taillée une solide réputation à titre de destination gourmande.

Dans les circonstances actuelles, le rayonnement de la gastronomie montréalaise s’avère essentiel afin de permettre aux restaurateurs d’assurer la pérennité de leur commerce qui contribue activement à l’économie des quartiers et de la ville. « Tourisme Montréal souhaite une ouverture prochaine des cafés, restaurants et bars montréalais, dans le respect des mesures sanitaires, bien entendu, mentionne Yves Lalumière, président-directeur général de Tourisme Montréal. Le retour aux activités de restauration, si chères aux Montréalais et aux touristes, donnera sans doute de l’oxygène à ce secteur si touché par l’actuelle crise. » En attendant la réouverture des salles à manger, Tourisme Montréal a publié une liste, classée par quartier, des restaurants offrant les commandes à emporter et la livraison.

Une ville au caractère distinct

Durant son séjour qui a eu lieu l’automne dernier, bien avant les sombres événements, Phil Rosenthal a pu découvrir quelques-uns des attraits gourmands qui témoignent de la diversité culinaire de Montréal. Huit ans après son dernier passage dans la métropole, le sympathique New-Yorkais s’est dit impressionné de constater à quel point la gastronomie locale a « explosé ». Au cours de cet épisode de 50 minutes, lorsque Paul Toussaint, chef de l’enseigne haïtienne Agrikol, demande à l’animateur « pourquoi venir à Montréal ? », celui-ci lui répond : « parce qu’on peut goûter la nourriture du monde entier dans une seule ville ».

En plus de s’attabler à l’Agrikol, Rosenthal s’est rendu au Schwartz’s ainsi qu’au restaurant portugais Ma poule mouillée, en compagnie de la critique gastronomique montréalaise Lesley Chesterman. « Un vrai critique culinaire aime tout ce qui est délicieux », glisse-t-elle au cours de ce sympathique tête-à-tête. L’animateur a également visité la poissonnerie La Mer avec le chef Antonio Park pour ensuite se délecter de ses spécialités japonaises. Puis, lors de son passage au St-Viateur Bagel, le gourmet s’est exclamé : « J’en ai mangé des bagels au cours ma vie, mais j’adore ceux-ci. St-Viateur fait les meilleurs bagels au monde ! » Le producteur et réalisateur américain a aussi fait un saut du côté du Montréal Plaza et de la gargantuesque cabane à sucre Au Pied de Cochon de Martin Picard. À propos d’Olive & Gourmando, l’animateur a confié, lors de la première médiatique virtuelle de Somebody Feed Phil à Montréal, que son équipe et lui n’avaient pu s’empêcher de retourner faire le plein de viennoiseries lorsque les caméras étaient éteintes. « Ce lieu qu’a créé Dyan Salomon, nous pourrions y manger tous les jours. C’est un endroit de rêve ! »

Phil Rosenthal, qui a séjourné pour l’occasion dans la suite John et Yoko Ono du Fairmont Le Reine Elizabeth, assure conserver un souvenir impérissable des endroits qu’il a visités et des chefs qu’il a rencontrés. « Ce qui fait cette ville, ce sont les gens, souligne-t-il. Qu’ils soient d’ici ou d’ailleurs, peu importe la langue qu’ils parlent, ils s’ouvrent à leurs voisins. On est témoin de beaucoup d’amour à Montréal. »

(Photo fournie par Tourisme Montréal : Olive & Gourmando)

Pour suivre Tourisme Montréal :

Mots-clés: 06 Montréal
Chefs
Entrevue

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).