Semaine québécoise des popotes roulantes : « Le bénévole, c’est de l’or ! »

13 mars 2019 - Par Marie-Ève Garon

Du 18 au 22 mars prochain aura lieu l’édition 2019 de la Semaine québécoise des popotes roulantes. Cet événement permet, entre autres, à chaque organisation de promouvoir ses services alimentaires bénévoles et de favoriser le recrutement des ressources locales.

Offrir des repas sains et un contact humain sont des aspects fort importants dans le maintien à domicile des aînés. Avec un nombre sans cesse grandissant de bénéficiaires, le recrutement de bénévoles représente un enjeu avec lequel les organismes communautaires doivent jongler. « On le voit à travers nos colloques, la difficulté de recruter de nouveaux bénévoles est généralisée dans la majorité des organismes du réseau, lance Kim Bissonnette, coordonnatrice des services financiers au Centre communautaire bénévole Matawinie, dans Lanaudière. Par contre, mes bénévoles sont très fidèles, ce n’est pas un problème de rétention. » Comme la plupart sont retraités et que plusieurs assument aussi leur rôle de grands-parents, les besoins se font davantage sentir à certaines périodes de l’année : vacances d’été, relâche, congés fériés, lors des tempêtes, etc.

Un service en demande

La coordonnatrice estime qu’en région, la visibilité des organismes est limitée et qu’il est, par conséquent, plus ardu de faire la promotion tant des services que des besoins à combler. « Nous utilisons les babillards électroniques des municipalités et les journaux locaux pour diffuser l’information. Mais ce sont pratiquement les seuls moyens que nous avons pour recruter nos bénévoles. Ce n’est pas facile de faire parler de nous », constate-t-elle.

Quoiqu’il en soit, bon nombre d’aînés les approchent pour mettre la main à la pâte. « 92 % des bénévoles dans nos cuisines sont des hommes. » Plusieurs n’ont jamais cuisiné auparavant, mais ils sont formés en conséquence. « Avec l’augmentation de la demande pour la popote, chaque bénévole est bienvenu, qu’il ait de l’expérience ou non. »

Pour l’année financière en cours, 26 000 repas ont été vendus jusqu’à maintenant, soit une augmentation de plus de 50 % par rapport aux années précédentes. « Les besoins à combler sont énormes », poursuit Kim Bissonnette. Les changements démographiques et le fait qu’une large part d’aînés veulent rester à la maison le plus longtemps possible favorisent l’augmentation des demandes pour ce service. « Une manière d’être en mesure de rester chez soi en vieillissant est de bien s’alimenter, de ne pas toujours opter pour des produits transformés et c’est ce qu’on offre à nos bénéficiaires. Le maintien à domicile est d’ailleurs notre objectif premier. »

Pour y arriver, l’organisme prépare ses plats de A à Z avec des produits frais (le plus possible) et de saison. « Nous avons des partenariats avec certains producteurs qui nous offrent, par exemple, les légumes qui seront plus difficiles à vendre pour eux. » L’équipe envisage aussi la création de groupes d’achats afin d’être en mesure de continuer de soutenir la forte demande tout en offrant des repas sains, à un coût abordable.

À travers le temps, le menu s’est transformé selon les demandes de la clientèle et les tendances actuelles. « Nous sommes toujours en recherche et développement pour améliorer notre offre et répondre aux besoins des bénéficiaires : sans sel, sans gluten, végétarien, sans sucre, etc. » Comme les critères de fraîcheur et de qualité sont non-négociables, la coordonnatrice mise sur la transformation des produits frais et la congélation. « C’est donc beaucoup de travail et c’est pour ça que l’apport des bénévoles est si précieux. Nous ne pourrions jamais offrir cette qualité de service, à un coût de 4,00 $, s’il fallait que je paie des employés pour le faire. Pour nous, le bénévole, c’est de l’or ! »

(Photo fournie par Centre communautaire bénévole Matawinie)

Pour suivre le Regroupement des Popotes Roulantes :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.