Sébastien Gagné aux commandes de l’InterContinental Montréal

5 décembre 2018 - Par Pierre-Alain Belpaire

Nommé directeur-général de l’InterContinental Montréal en ce début décembre, Sébastien Gagné a fait ses armes dans l’industrie des HRI à un jeune âge. Un très jeune âge. « J’avais 18 ans quand nous avons repris, ma maman et moi, un restaurant dans la région de Québec, se souvient-il. Je terminais mes études en hôtellerie, une opportunité s’est présentée, on l’a saisie. Et on s’est planté royalement en à peine six mois ! » Un cuisant échec dont il tirera bien des leçons, principalement en termes de gestion et de ressources humaines. « Ça m’a servi dans ma carrière et ça me sert encore aujourd’hui », assure-t-il, sourire aux lèvres.

Sébastien Gagné intègre alors les équipes d’un établissement de la Capitale-Nationale dans lequel il travaille « très intensément » de nuit durant cinq ans. Le jeune homme dort peu, néglige son rythme, sa qualité et son hygiène de vie. Et met sa santé en danger. « On m’a diagnostiqué une leucémie au stade terminal, confie-t-il. Personne ne sait vraiment expliquer comment je m’en suis sorti. Mais une fois guéri, je me suis promis de quitter l’industrie de la restauration et de changer mes habitudes, de me respecter. »

Parfaitement remis sur pied, Sébastien Gagné pose alors ses valises à Montréal et intègre les rangs du Delta, dont il gravit peu à peu les échelons jusqu’à en devenir directeur des ressources humaines. C’est ensuite le W Montréal qui bénéficie de ses talents et de son énergie. En 2009, il fait ses premiers pas dans le groupe IHG en devenant directeur de l’expérience au sein de l’hôtel InterContinental Montréal. En parallèle, le dynamique responsable se lance en affaires et met sur pied le projet Innovmatik, une firme de conseil en gestion hôtelière comptant rapidement plusieurs établissements renommés parmi ses clients. « Cela m’a permis de comparer, de comprendre ce que les autres acteurs faisaient de mieux, de m’inspirer des meilleures pratiques, note-t-il. Cela m’a aussi amené à réaliser que d’autres hôtels pouvaient rencontrer les mêmes problèmes que notre établissement. »

Fort de cette longue et multiple expérience, Sébastien Gagné entend également miser sur ses talents humains pour guider les troupes de l’InterContinental. « Travailler sérieusement sans se prendre au sérieux, résume-t-il lorsqu’on lui demande de définir sa philosophie. Quand j’ai commencé à la plonge, à 15 ans, le chef criait sans cesse et sans raison. Je me suis promis que je ne deviendrais jamais comme lui ! »

Pour se repositionner et atteindre de nouveaux publics, notamment asiatiques, « son » hôtel montréalais devra impérativement repenser et rénover ses espaces, souligne le nouveau directeur. Les 357 chambres de l’établissement bénéficieront prochainement d’une sérieuse et indispensable remise à neuf. « Les dernières rénovations des chambres remontent à 2008. Une éternité dans l’univers hôtelier ! »
 
 
Depuis bientôt deux ans, Sébastien Gagné signait également la rubrique "Hôtellerie" dans nos magazines papier. Il a proposé à nos lecteurs des chroniques aussi brillantes que passionnantes. Nous profitons donc de cet article pour le remercier et lui souhaitons bonne chance dans cette nouvelle aventure !
La rédaction

 
 
(Crédit photo : Facebook et InterContinental Montréal)

Pour suivre l’Hôtel InterContinental Montréal :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2018
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.