Sauvage : Bar à vin à l’esprit parisien

3 avril 2019 - Par Marie-Ève Garon

  • Ouverture officielle : 26 mars 2019
  • Nombre de places assises : 50 + petite terrasse
  • Propriétaire : Corporation canadienne (Moxie’s Grill & Bar)
  • Directrice générale : Rana Zarkesh
  • Chef : Nathan Colaco

Sauvage bar à vin a dernièrement ouvert ses portes au centre-ville de Montréal. L’enseigne propose un concept sans prétention, de type bistro parisien, peu commun dans ce secteur de la métropole. Avec son atmosphère feutrée, ce lieu, convivial à souhait, se prête tout à fait aux confidences et aux rencontres improvisées. « Nous avions cet espace libre au rez-de-chaussée du Moxie’s et nous souhaitions créer un endroit sympathique avec des tapas et de bons vins », note Rana Zarkesh, la directrice générale.

La modeste carte offre d’alléchants petits plats : tartare de bœuf, plateau de fromages, escargots ou ailes de canard. On y retrouve aussi une belle sélection de vins abordables, dont certains en importation privée, ainsi qu’un éventail de cocktails signatures. « C’était important pour moi que les coûts des clients soient les plus bas possible en ne faisant pas de compromis sur les critères de qualité, poursuit-elle. Ce n’est pas difficile de trouver des endroits à Montréal où on doit payer le prix fort, mais l’inverse est plus rare. » Pour relever ce défi, la gestionnaire a fait appel à un consultant externe afin de fixer des prix de vente adéquats « qu’on ne retrouve nulle part ailleurs dans la ville ».

En termes de design, l’aspect rustique du bâtiment côtoie des éléments plus modernes, grâce notamment au mobilier et aux luminaires. « Nous avons voulu créer un équilibre entre les matières et les styles pour que ce soit chaleureux et invitant. » Des airs de jazz viennent d’ailleurs compléter cette ambiance parisienne.

À l’avenir, on retrouvera de plus en plus de produits québécois, tant dans l’assiette que dans le verre du Sauvage bar à vin. « Pour la nourriture, on a déjà pas mal atteint la cible. Par contre, mon objectif à moyen terme est d’ajouter cinq à six bouteilles québécoises sur notre carte des vins. Mais comme les produits sont dispendieux, je dois continuer mes recherches. »

Pour Rana Zarkesh, ce concept a toutes les chances de connaître le succès. « Si c’est effectivement le cas, je verrais facilement ce modèle d’affaires ailleurs. Pour le moment, c’est un rêve, on verra bien s’il se réalisera… »

(Photos fournies par Sauvage bar à vin)

Sauvage bar à vin, 1 207, boulevard Robert-Bourassa, Montréal :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.