dark_mode light_mode
 

Santé mentale : un organisme ontarien à l’aide des travailleurs de la restauration

 
15 mai 2024
Crédit photo: Pixabay

« Notre secteur a négligé la santé mentale et la sécurité psychologique sur le lieu de travail pendant des siècles. Je dis toujours qu’il y a eu une épidémie avant la pandémie. Les taux [de mauvaise santé mentale] étaient déjà élevés avant l’apparition du COVID-19 », assure Hassel Aviles à City News Everywhere. Il est le directeur exécutif de Not 9 to 5, une OBNL qui lutte pour démystifier les problèmes de santé mentale dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration en Ontario.

Après la pandémie, l’industrie des HRI a en effet été d’autant plus touchée par la maladie mentale. En cause, les fermetures d’établissements de manière temporaire ou définitive, qui ont entraîné une pénurie de personnel encore plus marquée alors que des travailleurs de l’industrie quittaient le secteur à la chaîne. La pression sur ceux qui ont choisi de rester est donc plus importante.

87% des sondés ont des symptômes d’épuisement professionnel

mail

Abonnez-vous à nos infolettres

Chaque semaine, recevez nos dernières nouvelles dans votre boîte courriel.

Pour répondre aux besoins croissants de soutien, en particulier pour les serveurs, un ensemble de services de santé mentale gratuits, baptisé Smart Serves Care, a été mis en place à la suite de consultations avec des groupes de discussion composés de professionnels du secteur. Grâce à une plateforme en ligne, le programme de l’organisme offre trois heures de conseils gratuits, une thérapie cognitivo-comportementale (TCC) numérique ainsi que des ressources en ligne.

L’organisme indique que les services sont accessibles aux personnes disposant d’un certificat Serve Care, c’est à dire les personnes ayant déjà suivi un programme de formation sur l’alcool responsable dispensée par l’organisme Smart Serve qui prépare à travailler dans un environnement où des boissons alcooliques sont vendues ou servies.

« Les participants à notre enquête sur le secteur nous ont fait part à 87% de symptômes d’épuisement professionnel, à 84% de symptômes d’anxiété et à 77% de symptômes de dépression. Ces taux sont alarmants si on les compare à ceux d’autres secteurs », note Hassel Aviles.

Au Québec, les problèmes de santé mentale des travailleurs est aussi présente dans l’industrie, même s’il est difficile d’accéder à des données précises. Des articles sur le sujet avaient fleuri pendant la pandémie alors que les restaurants étaient soumis à d’importantes restrictions.

Mots-clés: Canada
Restauration

À lire aussi !

f i i
© VRTKL.media (9405-7759 Québec inc.) 2012-2024 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).






arrow_right
Semaine #20
0.25 %arrow_drop_up
0.07 %arrow_drop_up
10.04 %arrow_drop_up
De quoi s'agit-il ?
Cliquez ici