brightness_4
brightness_4
Le média des professionnels de la restauration et de l'hébergement
PUBLICITÉ
 

SNAAQ : 325 000$ de plus pour accroître les aliments locaux à l’école

 
9 juin 2022
Crédit photo: Gouvernement du Québec

Dans le cadre de la Stratégie nationale d’achats d’aliments québécois (SNAAQ), le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) André Lamontagne a annoncé un soutien financier de 326 173 $ à 22 écoles additionnelles. Suite à un appel de projets cet hiver lancé par M361 - anciennement Québec en forme -, dont l’objectif consistait à stimuler l’accès et l’approvisionnement d’aliments québécois dans les établissements scolaires publics, les projets de 22 écoles additionnelles ont été retenus, ce qui porte le nombre total d’écoles soutenues à 56. Avec ce dernier appel de projets, 11 372 jeunes pourront bénéficier de bar à salades ou encore d’ateliers de cuisine.

« L’achat local représente une solution concrète au développement économique du Québec, alors nous avons fait de l’achat d’aliments québécois dans les institutions scolaires une priorité. Ces efforts s’inscrivent également dans la réalisation de l’autonomie alimentaire durable du Québec, indique André Lamontagne dans un communiqué. C’est un pas important pour se mettre en mouvement et arriver à augmenter les volumes d’approvisionnement en aliments québécois. »

Ce partenariat s’inscrit dans la SNAAQ du gouvernement du Québec, qui a comme objectif que l’ensemble des institutions publiques visées se dotent d’une cible d’achat d’aliments québécois d’ici 2025 et que 85 % d’entre elles le fassent d’ici 2023. Plus de 45 % des institutions des réseaux de l’éducation, de l’enseignement et de la santé et des services sociaux, soit 630 institutions sur les 1382 de ces réseaux, étaient dotées d’une cible d’achat d’aliments québécois au 31 mars dernier.

« Mettre de l’avant des aliments québécois dans nos écoles est sans contredit une ambition nécessaire. Familiariser nos élèves avec la consommation de produits locaux et sains est un pas vers un Québec en santé et en harmonie avec les objectifs d’autonomie alimentaire durable, ajoute Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation, dans un communiqué. Cela aura un impact majeur sur l’aide alimentaire aussi. Plusieurs facteurs contribuent à la réussite éducative et, parmi ceux-ci, il y a l’alimentation. Les bienfaits d’une saine alimentation pour un bon rendement scolaire ne sont plus à démontrer. »

Pour réaliser les objectifs de la SNAAQ, plusieurs actions ont été mises en place, dont la mise en ligne du Répertoire des aliments québécois, qui facilite le repérage des aliments québécois par les institutions publiques, un partenariat avec M361 afin d’accompagner des établissements scolaires de niveaux primaire et secondaire dans la réalisation de projets qui favorisent la présence d’aliments québécois dans leurs services alimentaires, un mandat donné à Aliments du Québec pour augmenter l’adhésion au volet institutionnel du programme de reconnaissance d’Aliments du Québec au menu, un partenariat avec le Regroupement des tables de concertation bioalimentaires du Québec qui vise à rapprocher l’offre bioalimentaire québécoise des besoins des institutions publiques, et enfin un partenariat avec CINTECH pour l’accompagnement des entreprises bioalimentaires dans l’adaptation de leurs produits afin de répondre aux besoins du milieu institutionnel.

« Avec l’annonce des projets retenus, nous allons épauler et faire rayonner les écoles qui s’investissent et qui déploient efforts et temps afin de mettre en œuvre des méthodes innovantes pour accroître l’apport en aliments locaux et ainsi encourager les jeunes à adopter de saines habitudes de vie », indique Frédéric Therrien, directeur de l’initiative 100° chez M361.

Les projets retenus sont :

  • École secondaire de Donnacona - Produits DÉLICES du bar à salade
  • Institut Uauitshitun de Nutashkuan - Le Nitassinan dans ton assiette !
  • École primaire LaRocque de Sherbrooke - UN FERMIER À MA RÉCRÉ !
  • École Notre-Dame-de-Lourdes de Saint-Adrien - Les repas solidaires et locaux du St-Vrac
  • École primaire de Farnham - Bien manger pour le futur
  • École Gabriel-Le Courtois de Sainte-Anne-des-Monts - De la salade pour tous
  • École de l’Escabelle de Cap-Chat - Bonification de notre bar à salade/chaud
  • École primaire Saint-Cœur-de-Marie de Saint-Damien - Écolimentaire
  • Les écoles primaires de Saint-Calixte - À la soupe !
  • École secondaire Thérèse-Martin de Joliette - Le Bistro Émotif 2.0
  • École Belle-Vallée de Sainte-Ursule - Apprendre par le plaisir de cuisiner !
  • École Chavigny de Trois-Rivières - Pour des aliments québécois dans notre école
  • École de la Haute-Ville de Granby - Éduquer : du potager à la table
  • École Paul-Germain-Ostiguy de Saint-Césaire - Comptoir à salade
  • École Saint-Romuald de Farnham - Je me cuisine un avenir...
  • École secondaire La Passerelle de Montréal - AgriRoule : quand la salade roule VERT vous !
  • École Louis-Dupire de Montréal - La cantine de la différence
  • École Dalbé-Viau de Lachine - Cuisiner les fruits et légumes locaux
  • École Curé-Hébert d’Hébertville - La cuisine locale dans l’air de Curé-Hébert !
  • École secondaire des Grandes-Rivières de Dolbeau-Mistassini - Le bar des découvertes
  • École Sainte-Hélène de Saint-Henri-de-Taillon - Des aliments frais, sains et québécois à l’école
  • École Antoine-De-Saint-Exupéry de Saguenay - Le Lab-École/ambassadeur zone boréale

Le financement du partenariat avec M361 provient de l’enveloppe consacrée au MAPAQ dans le cadre de la Politique gouvernementale de prévention en santé. Le programme se fait avec le soutien du MAPAQ, l’accompagnement de l’organisme Équiterre pour l’implantation de projets et la reconnaissance d’Aliments du Québec au menu.

Mots-clés: Québec (province)
Services institutionnels
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2022 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).