Réduction des déchets : « Cuisiner reste la meilleure façon d’éviter le gaspillage »

 
16 octobre 2020 | Par Laurence-Michèle Dufour

Les chefs sont d’excellents ambassadeurs en ce qui a trait à la réduction du gaspillage alimentaire. En plus de se tourner vers des ingrédients locaux, d’explorer les saveurs boréales et d’inciter à cuisiner, ils ont, dans leur ADN, le sens de la planification, primordial lorsqu’il s’agit de ne rien jeter. « Cuisiner demeure d’ailleurs la meilleure façon d’éviter le gaspillage alimentaire », exprime Karel Ménard, directeur général du Front commun québécois pour une gestion écologique des déchets (FCQGED) et porte-parole de la 20e édition de la semaine québécoise de réduction des déchets (SQRD) qui débute ce samedi.

Bien qu’en raison de la pandémie et du succès des mets à emporter, l’augmentation de l’utilisation des emballages soit néfaste pour l’environnement, ce n’est pas la principale cible de l’organisme. Le problème est beaucoup plus vaste. « On se pose les questions maintenant, dans l’urgence, et c’est très mauvais. On ne trouvera pas de bonnes solutions ainsi », résume le porte-parole.

Karel Ménard est d’avis que l’on doit creuser plus loin. Uniformiser, par exemple, les contenants utilisés dans les restaurants pourrait en faciliter le tri, la récupération et donc la revente. Une loi pourrait également obliger les manufacturiers à réutiliser une partie de cette matière récupérée pour la confection de nouveaux contenants. Ce genre d’initiative doit se jouer sur plusieurs paliers, nécessitant une cohésion entre les actions de chacun.

Pourquoi ne pas se tourner vers les plats compostables plutôt ? « Il y a un petit piège avec ce concept. Ce n’est pas parce que c’est compostable que ça va être composté, déplore Karel Ménard. Consommés très souvent à l’extérieur, ces contenants peuvent se retrouver à la poubelle. Et donc au site d’enfouissement. En se désagrégeant ainsi en milieu anaérobie, ils émettront des gaz à effet de serre ».

Dans ce genre de bataille, les solutions ne sont pas forcément simples, mais le président du FCQGED rappelle « qu’il n’y a pas de petits gestes qui soient inutiles, car c’est la somme de tous ces derniers qui nous permettent d’avancer ».

Il n’est d’ailleurs pas trop tard pour inscrire votre entreprise au concours : Les Z’incorruptibles de la réduction

(Crédit photo : christels/Pixabay)

Pour suivre la SQRD :

  • Sur Facebook : SQRD
Mots-clés: Québec (province)
Développement durable
Restauration

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).