Restauration : Une formation pour prévenir les cas d’allergies

20 mars 2018 - Par Katherine Boisvert

Deux ans après qu’un incident dans un restaurant de Sherbrooke eut bouleversé le monde de la restauration, Allergies Québec, en collaboration avec l’Association des restaurateurs du Québec (ARQ), a créé une formation en ligne sur les allergies alimentaires.

Rappelons qu’au mois de mai 2016, un serveur d’un restaurant de Sherbrooke s’est fait arrêter pour avoir servi un tartare de saumon à un client allergique. S’il n’y a pas eu d’accusation criminelle, une poursuite au civil a été déposée contre le restaurant.

Cet événement a été un déclencheur, croit François Meunier, vice-président aux affaires publiques et gouvernementales de l’ARQ. « La gestion des allergies alimentaires est quelque chose de complexe qu’on doit prendre au sérieux, et on voyait bien qu’on n’avait pas d’outils pour accompagner et outiller le monde de la restauration, explique-t-il. Il y aura maintenant un guide, une manière de faire universelle. »

Dès ce mercredi, les gestionnaires ou propriétaires de restaurant, les cuisiniers ou encore les serveurs auront la possibilité d’accéder à une formation concise, personnalisée en fonction de leur métier. Développée en trois parties et disponible sur le site Internet d’Allergies Québec la formation permet de mieux comprendre les allergies alimentaires, d’appliquer les bonnes pratiques pour réduire les risques et de savoir réagir en cas de réaction allergique. Selon François Meunier, l’avantage de cette formation est qu’elle est accessible partout au Québec, et à tout moment du jour.

« Nous sommes heureux de lancer une formation simple et accessible en réponse à une demande conjointe des restaurants et de la clientèle allergique du Québec, indique Dominique Seigneur, porte-parole d’Allergies Québec, dans un communiqué. Le risque zéro n’existe pas, mais plusieurs procédures simples peuvent le réduire au minimum et créer un terrain favorable au service de la communauté allergique en restauration. »

Les restaurants n’ont aucune obligation légale de se doter d’un protocole en matière d’allergies alimentaires. L’ARQ espère donc informer et sensibiliser ses membres. « On va avoir une grande campagne de visibilité, soutient François Meunier. Les gestionnaires vont être de grands relayeurs et nous sommes convaincus que beaucoup de restaurateurs vont encourager leurs employés à suivre cette formation. »

Le vice-président aux affaires publiques et gouvernementales de l’ARQ rappelle que la mise en place d’une telle formation est essentielle en 2018. « Gérer les allergies alimentaires va toujours rester un défi, le risque zéro n’existe pas. Mais on est dans l’industrie de l’hospitalité, de l’accueil : il faut servir et accueillir de manière adéquate la totalité des clients, même ceux qui ont des besoins particuliers », conclut François Meunier.

(Avec communiqué)

Pour suivre Allergies Québec :

Pour suivre l’ARQ :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.