brightness_4
brightness_4
PUBLICITÉ
 

Résidences en pandémie (6/8) : « Confinés ensemble comme une grande famille »

 
27 janvier 2021 | Par Laurence-Michèle Dufour

Installé dans un ancien couvent d’ursulines dans la ville du même nom en Estrie, le Manoir Stanstead a fait bien plus que de suivre à la lettre les recommandations du Premier ministre au printemps dernier. Les 52 résidents ont en effet pu bénéficier de la présence de 15 employés qui se sont confinés avec eux pendant tout un mois. Cette initiative a d’ailleurs valu à la résidence le Prix esprit d’équipe et leadership – 99 unités et moins, au gala virtuel du Regroupement québécois des résidences pour aînés (RQRA) au mois de décembre dernier.

À la suite à d’une conférence de presse au mois d’avril dernier, Susie Adam, infirmière clinicienne et depuis peu directrice générale du Manoir Stanstead, s’adresse à son équipe et les invite à venir s’installer sur place. « Le Premier ministre parlait alors de fournir au personnel travaillant dans les résidences pour personnes âgées une chambre d’hôtel pour contrôler la propagation du virus, raconte la directrice. Comme il n’y en a pas vraiment dans les environs, j’ai offert au personnel de venir habiter ici pendant un mois. Certains ont embarqué aussitôt, sans même prendre le temps de réfléchir. Pour eux, c’était simplement la chose à faire pour protéger les résidents ».

En quelques jours à peine, tous sont installés. Les autres employés qui n’ont pu se confiner s’occupent des emplettes pour la résidence, ses résidents et son personnel. « Ça a pris un petit moment d’adaptation, c’est certain, se rappelle Susie Adam. Tout le monde a collaboré et a fait un peu de tout. L’employé qui fait le ménage des chambres pouvait répondre aux cloches et les préposés qui n’étaient pas en train de faire des soins pouvaient donner un coup de main dans la cuisine. Tout le monde a dépassé ses tâches, en a fait un peu plus, comme une grande famille. »

L’esprit de communauté

Bien que privés de visiteurs, les résidents peuvent alors profiter des différentes activités en groupe. Bingo, soirée de visionnement de parties de hockey et balade quotidienne à l’extérieur ont pu continuer d’égayer leurs journées. « On a installé Facetime et on s’est arrangés pour que les résidents gardent contact avec leur famille. C’est important », explique Susie Adam.

La directrice considère que de faire partie d’une petite communauté sur laquelle elle peut s’appuyer est essentiel à la réussite d’un tel projet. Certains de ses employés ont même des membres de leur famille parmi les résidents. Cette formule ne pourrait pas s’adapter à tous les types de résidences, mais l’exercice a de toute évidence fait ses preuves ici, et aucun cas n’a été signalé dans la résidence à ce jour. « On a eu une petite frousse il y a quelques semaines, admet Susie Adam. Une résidente a fait de la fièvre, mais finalement c’était autre chose. Ma clientèle est majoritairement en perte d’autonomie ; si le virus entrait ici, ça ne prendrait pas de temps avant que ça fasse de grands ravages . »

Le récent resserrement des mesures a même convaincu l’équipe de répéter le manège. Pas question de laisser les résidents manger seuls dans leur chambre. « Pour moi, c’est impensable et catastrophique, affirme la directrice. Pour certains, c’est leur seul temps pour sociabiliser. » Depuis le 10 janvier, 15 employés sont à nouveau confinés avec les résidents. Tout le personnel est désormais vacciné et prêt à faire de même pour les résidents. « Ça va nous enlever un grand stress ! On les aime nos résidents, on fait tout en notre possible pour qu’ils restent avec nous encore quelques années... »

(Crédit photo : Gracieuseté Susie Adam)

Pour suivre le Manoir Stanstead :

Mots-clés: 05 Estrie
Services institutionnels
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI 2012-2021 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).