Rachel Garon à la tête du Alt Québec : De stagiaire à directrice générale

4 mars 2019 - Par Marie-Ève Garon

Depuis 21 ans, Rachel Garon trace sa voie au sein de Groupe Germain Hôtels, fière de faire partie de ce clan tissé serré. C’est donc avec ce patronyme tatoué sur le cœur qu’elle est entrée voici peu dans ses nouvelles fonctions de directrice générale de l’Hôtel Alt Québec.

Au cours de ses études en gestion hôtelière au Collège Mérici, Rachel Garon fait la rencontre de Richard Germain lors d’une visite de groupe à l’Hôtel Dominion, connu maintenant sous le nom de Hôtel Le Germain Québec. « J’ai été fascinée tant par l’établissement que par l’homme lui-même, confie la nouvelle directrice. Ce côté franc et solide m’a beaucoup inspirée et j’ai décidé de faire mon stage chez Le Groupe Germain. » Avant même la fin du stage, la jeune femme vit un autre véritable coup de cœur professionnel avec Sylvie Dionne, celle qui dirigeait le deuxième hôtel du Groupe à Québec, l’Hôtel Germain-des-Prés, maintenant l’Hôtel Alt Québec. « À ce moment-là, elle ne le savait pas, mais elle allait changer le reste de ma vie ! Elle m’a transmis sa passion pour l’hôtellerie et sa loyauté inébranlable envers le Groupe Germain. »

Une grande famille

Au cours de sa carrière, la gestionnaire a occupé différents postes, dont celui de déléguée au développement des affaires, qui l’ont menée à envisager, l’automne dernier, la possibilité d’endosser ce rôle de directrice générale. « Les ventes, ça représente 15 ans de ma vie ! La route n’était pas nécessairement pavée d’avance car passer des ventes à la direction générale n’est pas le chemin le plus naturel. Mais le temps était venu pour moi d’atteindre un autre niveau. » Et c’est avec une équipe sur qui elle peut compter que la responsable retrousse maintenant ses manches. « C’est à moi de leur transmettre l’impulsion et le rythme pour qu’on puisse avancer ensemble. »

Lors de sa récente formation pour le poste de directrice générale, Jacques-Alexandre Paquet, DG du Germain Montréal, lui a suggéré de choisir une phrase, à son image, afin de la guider dans ce nouveau rôle qu’elle endosse : « Je vais arroser les fleurs, voilà ce que j’ai choisi. Je veux le faire chaque fois que ce sera possible ! Je souhaite encourager les bons gestes, parce que ce n’est pas l’affaire d’une seule personne, c’est définitivement un travail d’équipe. » Rachel Garon croit que sa loyauté lui a permis de se hisser jusqu’à la direction générale. Parce qu’au-delà des compétences, son implication et le fait de savoir qu’elle était là pour rester ont pesé lourd dans la balance.

Quand elle y repense, la directrice constate toute l’influence de Christiane Germain sur la jeune femme qu’elle était. « Je la regardais aller, solide et droite, à ne jamais cesser de croire en ses projets. Et je me disais : "Elle, je veux vraiment la suivre" ! Ce sentiment d’appartenance que j’éprouve, c’est elle qui me l’a donné. Alors aujourd’hui, je suis très fière de faire partie de cette équipe et je me vois marcher avec eux encore très longtemps. »

(Photo fournie par Groupe Germain Hôtels)

Pour suivre le Groupe Germain :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.