RDV 2020 de L’ARQ : « Les salles à manger sont là pour rester ! »

 
17 novembre 2020 | Par Laurence-Michèle Dufour

Le Rendez-vous annuel de l’Association Restauration Québec (ARQ) a, tout comme l’ensemble de l’industrie, dû se réinventer cette année particulière. C’est donc en format virtuel qu’il était possible d’assister, ce mardi, à L’édition 2020 de l’événement. Au programme notamment : la présentation de la plus vaste enquête d’opinion sur la restauration réalisée en temps de pandémie, menée par Lanla, entreprise québécoise évoluant dans le secteur de la recherche marketing multicanal et présentateur officiel de l’évènement.

« Les salles à manger sont là pour rester ! », rassure d’entrée de jeu Christian Watier, chef de la direction scientifique chez Lanla. À la réouverture des salles à manger en juin, 85 % des Québécois ont fréquenté la salle à manger d’un restaurant notamment pour des sorties entre proches. « La première raison, c’est pour resocialiser. Je ne veux pas être plate, mais on a passé beaucoup de temps en famille […] On va continuer d’avoir envie de se revoir entre amis », résume-t-il en soulignant que certains devront peut-être adapter leur offre en fonction de cette nouvelle réalité.

Le sondage, mené auprès de 5 494 Québécois entre le 28 septembre et le 14 octobre dernier, démontre que seulement 14 % des Québécois ayant fréquenté les salles à manger depuis juin pensent que leur expérience en salle à manger était moins sécuritaire. 58,8 %, par contre, la trouvaient moins facile : « Deux Québécois sur trois ont trouvé que les nouvelles mesures étaient contraignantes. On s’entend qu’après la première vague, on s’adaptait à cette nouvelle réalité. Ce qui va être important, ce sera de revenir à quelque chose de plus facile. Mais seulement 17,5 % croient qu’elle est moins accueillante », souligne le conférencier, désireux d’envoyer des fleurs au personnel de service qui a majoritairement su rendre l’expérience client agréable, malgré le contexte difficile.

"Facile", "agréable", "sécurisant" seront les mots clés à considérer vers un retour à la « normale ». L’embarras du choix sera toujours au rendez-vous pour le consommateur, c’est le côté relationnel de l’expérience client qui fera toute la différence, tant pour ce qui concerne l’expérience en salle que celle des multiples canaux de distribution qui seront désormais la norme. Il est à noter que quatre Québécois sur dix se disent intéressés, voire très intéressés par des boîtes de prêt-à-cuisiner ou de prêt-à-manger de restaurant même après la réouverture des salles à manger. « Parce qu’il y a un autre mythe que je vais jeter par terre : le fait de se retrouver en télétravail n’offre pas nécessairement plus de temps pour cuisiner... »

Si le scientifique invite les restaurateurs à continuer de se diversifier, il rappelle cependant qu’il ne faut en aucun cas s’éparpiller. « Less is more, comme le dit le célèbre dicton, s’exclame Christian Watier en excusant au passage son anglais. Vous êtes mieux d’en faire moins mais de bien faire ce que vous faites. »

(Crédit photo : Capture d’écran)

Pour voir le vidéo complet de la conférence

Mots-clés: Québec (province)
Statistiques
Événements
Restauration

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).