brightness_4
brightness_4
PUBLICITÉ
 

LE COMMERCE DE L’ALIMENTATION ET DE LA RESTAURATION ALIMENTAIRE

Quelques citations de l’entrepreneur Alexandre Taillefer avec comme sujet l’entrepreneuriat

 
8 juin 2019 | Par Christian Latour, Professeur Collège Mérici

PNG

« […] j’ai l’intime conviction qu’il n’y a, justement, pas de recette universelle pour entreprendre. » — Alexandre Taillefer (2017, p. 9)

« Tu dois chercher toujours des solutions créatives pour régler les problèmes que tu constates. C’est ça, à mes yeux, qui définit le mieux l’esprit d’entreprendre. » — Alexandre Taillefer (2017, p. 11)

« Il faut être conscient de ses faiblesses, tu sais. » — Alexandre Taillefer (2017, p. 28)

« L’échec fait partie de l’expérience de l’entrepreneuriat. » — Alexandre Taillefer (2017, p. 31)

« Pour entreprendre, il faut avoir soif d’apprendre. » — Alexandre Taillefer (2017, p. 39)

« Il y a autant de manières d’entreprendre qu’il y a d’entrepreneurs. » — Alexandre Taillefer (2017, p. 31)

« Il faut savoir rallier les autres à un but commun, et s’entourer de gens plus compétents que soi dans certains domaines. » — Alexandre Taillefer (2017, p. 40)

« […] pour avoir fréquenté beaucoup de diplômés des diverses écoles d’administration, je suis en mesure de faire un constat : on leur enseigne mal la comptabilité ! Pourtant, être capable de lire parfaitement un bilan, des états financiers, un flux de trésorerie, c’est l’une des qualifications les plus importantes d’un entrepreneur. Je me trompe peut-être, mais j’ai l’impression qu’on donne aux étudiants la technique comptable sans leur apprendre à avoir une vision comptable. » — Alexandre Taillefer (2017, p. 41)

« Il y a des gens — et je me compte maintenant parmi eux, après tant d’années passées à apprendre sur le tas — qui sont capables de très bien comprendre une entreprise rien qu’en en regardant le bilan. » — Alexandre Taillefer (2017, p. 42)

« Il y a vingt-cinq ans, il était possible de s’en tirer sans études. Aujourd’hui, la compétition est bien plus féroce, et il est beaucoup plus important de détenir au moins un diplôme universitaire de premier cycle. » — Alexandre Taillefer (2017, p. 42)

« Par ailleurs, ne t’y trompe pas : la formation, c’est l’affaire d’une vie. Tu en apprendras tous les jours, je t’assure. » — Alexandre Taillefer (2017, p. 42)

« L’offre est si grande pour celles et ceux qui ont besoin de soutien, de mentorat, qu’on ne sait pas vers où se tourner ! Il faut savoir en profiter. » — Alexandre Taillefer (2017, p. 43)

« Tu seras véritablement une entrepreneure si tu parviens à anticiper là où le marché, là où les autres seront dans cinq ans. Peut importe le genre d’entreprise que tu veux lancer, tu dois cultiver le réflexe de chercher à voir plus loin devant, de pressentir ce qui va devenir “hot”. » — Alexandre Taillefer (2017, p. 44)

« Les entrepreneurs qui réussissent ont souvent la chance d’obtenir des informations précocement, d’avoir accès à des capitaux plus aisément que d’autres et de disposer de ce qu’on appelle le “deal flow”, c’est-à-dire d’avoir l’occasion, par exemple, d’acheter des entreprises plus fréquemment que la majorité des gens d’affaires. » — Alexandre Taillefer (2017, p. 45)

« […] comment obtenir une part de marché de plus, comment être plus intelligente que la concurrence, comment améliorer tes marges, comment lancer un nouveau projet. C’est cet état de motivation constante qui nous fait avancer. » — Alexandre Taillefer (2017, p. 46)

« La chose la plus importante dans une entreprise, pour moi, c’est l’authenticité. Et ça, c’est l’apanage des artistes. » — Alexandre Taillefer (2017, p. 46)

« Il faut du temps pour bien créer. » — Alexandre Taillefer (2017, p. 53)

« En affaire comme en politique, la communication est capitale. » — Alexandre Taillefer (2017, p. 57)

« L’expérience m’a fait comprendre l’importance de la notoriété pour développer sa propre “marque” l’une des meilleures manières qui soient de faire rayonner ses projets. » — Alexandre Taillefer (2017, p. 59)

« Si tu veux influencer un gouvernement, faire modifier une règlementation, une loi, promouvoir une cause, il faut faire du lobbying. » — Alexandre Taillefer (2017, p. 60)

« […] tu devras savoir communiquer, convaincre, vendre. » — Alexandre Taillefer (2017, p. 60)

« Il y a toujours un jeu de séduction, et c’est une chose qu’on n’enseigne pas aux HEC. Il faut savoir être empathique, développer un sixième sens pour trouver ce qui nous rapproche des gens. » — Alexandre Taillefer (2017, p. 61)

« L’entrepreneure que tu veux devenir devra demeurer bien informée, à l’affût de l’actualité locale, nationale et internationale, maitrisant les tenants et les aboutissants des grands débats de l’heure. » — Alexandre Taillefer (2017, p. 62)

« Le monde des affaires n’est pas un bloc monolithique. » — Alexandre Taillefer (2017, p. 65)

« Il y a en entreprise un enjeu fondamental qu’on appelle le “flux de trésorerie” (le cash flow, quoi). Pour un entrepreneur, la gestion de ce flux est l’une des tâches les plus importantes. » — Alexandre Taillefer (2017, p. 76-77)

« Quand on est entrepreneur, on passe inévitablement par des hauts et des bas. Parfois, ton humeur sera influencée par ta réalité quotidienne. Parfois, ce sera par la chimie de ton cerveau. Il faut que tu apprennes à le détecter, à savoir quand ta tête te joue des tours, quand il y a un déséquilibre chimique. » — Alexandre Taillefer (2017, p. 84)

« Il faut être en bonne santé mentale pour mener une entreprise. Cela implique de se réserver un nombre suffisant d’heure de sommeil, malgré la charge de travail importante. » — Alexandre Taillefer (2017, p. 85)

« Les entrepreneurs et les politiciens qui réussissent ont en commun cette vision à long terme, vision qu’ils doivent communiquer pour mobiliser leurs employés, ou leurs concitoyens. » — Alexandre Taillefer (2017, p. 90)

« La prospérité de demain sera engendrée par des entrepreneurs capables d’inventer de nouveaux produits, de nouveaux services, et de saisir les occasions d’affaires du marché local. » — Alexandre Taillefer (2017, p. 103)

PNG

À lire attentivement [1]

PNG

MÉDIAGRAPHIE

Manuel de gestion-réflexion / Christian Latour ☺

PNG

Pour communiquer avec Christian Latour :

• Sur Facebook : Christian Latour
• Sur Twitter : @Christian Latour
• Sur LinkedIn : Christian Latour, MBA

La première version de ce texte a été mise en ligne le 15 octobre 2018.

PNG

Notes

[1L’attention est déterminante dans la façon dont nous exécutons n’importe quelle tâche.

PUBLICITÉ
f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2021 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).