brightness_4
brightness_4
PUBLICITÉ
 

Quand les institutions s’approvisionnent directement à la ferme

 
21 octobre 2021 | Par Sophie Poisson
Crédit photo: Villa Medica

« On a voulu toucher le plus de personnes possible parce qu’il peut se passer beaucoup de choses dans une institution et elles ne sont pas toujours au courant des efforts que l’on fait, de notre engagement envers l’achat local ou encore notre volonté de polluer et gaspiller moins, explique Brigitte Lastrade, cheffe des services alimentaires de l’Hôpital de réadaptation Villa Medica à Montréal, qui participait pour la deuxième année à l’événement Les institutions mangent local !. Et quand on donne des aliments, c’est toujours populaire. » Cette initiative provient d’Aliments du Québec et d’Équiterre, en collaboration avec le Défi 100 % local et le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec.

Du 20 au 22 septembre, quelque 200 personnes ont ainsi reçu un fruit ou légume à l’achat d’un repas à la cafétéria. Le menu thématique mettait de l’avant des produits québécois, avec entre autres des salades de betteraves et des pommes au four. Midis et soirs, quelque 120 résidents ont aussi reçu un cadeau sur leur plateau-repas, comme un produit transformé de boulangerie ou de pâtisserie avec à chaque fois l’indication de la compagnie, sa localisation et son histoire. Quant au kiosque installé au rez-de-chaussée de l’hôpital, il a permis d’offrir à une cinquantaine de personnes des pommes et du thé du Labrador, en plus d’expliquer l’engagement de Villa Medica au programme de reconnaissance Aliments du Québec au menu - Institution et à la communauté de pratique en alimentation durable Commun’assiette.

Pour réaliser ces activités, Brigitte Lastrade a bénéficié d’un engouement de la part de son équipe, qui en a fait un peu plus et a donné de son temps. Par exemple, des cuisiniers ont proposé des idées de menu et des techniciens en diététique ont tenu le kiosque.

Un personnel engagé

C’est la cuisinière Joanne Saucier qui est à l’origine de l’engagement de Villa Medica, puisque c’est en allant à son jardin communautaire qu’elle a rencontré Dominique Lacroix, conseillère en approvisionnement alimentaire durable chez Équiterre, et qu’elle a découvert tant le programme de reconnaissance que la communauté de pratique. « On a le souci de bien nourrir notre clientèle et d’avoir des aliments de qualité, insiste Joanne Saucier. Ça ajoute du plaisir à cuisiner et donne le sentiment de faire du bon travail, tout en participant à quelque chose de très important pour notre environnement. »

Bien que des menus entièrement conçus avec des produits biologiques et locaux ne soient pas toujours possibles pour des raisons budgétaires et d’engagement envers un regroupement d’achats, le service alimentaire tend le plus possible vers cette pratique. « Cet événement donne toujours un élan parce que c’est un travail qu’on fait à l’année : rechercher de nouveaux produits, développer de nouveaux partenariats... », souligne la cheffe. Elle s’est associée cet été à la Ferme du Roulant, qui est située à l’ouest de l’île et dont les paniers de fruits et légumes sont distribués à proximité de Villa Medica.

En fonction des quantités, l’ensemble des résidents reçoit le produit ou alors les cuisiniers en font le partage pour développer une recette spécifiquement pour la cafétéria, par exemple. La ferme distribue les fruits et légumes en fonction de la saison et c’est à l’institution de faire preuve de créativité, ce qui lui donne de la variété alors que le travail institutionnel peut être très standardisé. « C’est comme un cadeau : on ne sait pas ce qu’on va recevoir, mais on espère qu’on va être content », s’amuse Joanne Saucier. L’institut s’approvisionne ainsi presque toutes les semaines jusqu’à la fin octobre. Et il souhaite augmenter ses commandes dès l’an prochain...

À lire aussi : Les institutions mangent local ! revient pour une 3e édition
Un menu local à la cafétéria de l’École des Ursulines
Des fruits d’ici méconnus mis en valeur dans les institutions
Améliorer ses recettes avec des produits d’ici : « C’est un défi et ça change de la routine ! »
Commun’assiette : 50 % des dépenses alimentaires sont québécoises

Pour suivre Aliments du Québec :

Mots-clés: 06 Montréal
Produits du terroir
Services institutionnels
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2021 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).