Quand les chefs cuisinent pour trois dollars

6 mars 2018 - Par Katherine Boisvert

Cuisiner une assiette « terre et mer » pour 3,15 $, c’est possible ? C’est le défi que s’est lancé le chef Kris Kshonze, grand gagnant de la Poor Chef’s Competition tenue à Ottawa le 22 février dernier.

Kris Kshonze et ses cinq adversaires avaient le droit d’utiliser 3,15 $ pour chacun des six juges, soit un total de 18,90 $. Les participants pouvaient également choisir deux produits (lait, thon en conserve, haricots rouges, pois chiches, soupe de tomates, margarine, etc.) offerts par une banque alimentaire. « C’était une partie de la stratégie, il fallait penser à ce qui allait ajouter le plus de substances à notre assiette », explique le chef du Soif - Bar à vin, de Gatineau.

Le plat qui a fait gagner Kris Kshonze est un ragoût à base de champignons, de moelle de bœuf, de pâtes de tomates, de fèves edamame congelées, de crème sûre et d’huitres fumées en conserve. « Mes deux aliments de la banque alimentaire étaient des haricots rouges en conserve et des biscuits soda pour la texture », précise le vainqueur.

Kris Kshonze a affronté cinq chefs d’Ottawa, qui ont tous su se démarquer. « Les autres chefs ont fait de très belles assiettes, affirme le lauréat. C’était vraiment intéressant de voir les stratégies qu’ils ont prises pour réaliser des plats avec aussi peu d’argent. »

La Poor Chef’s Competition est organisée par l’Opération Come Home, un centre d’emploi, d’éducation et de soutien pour les jeunes sans-abri âgés de 16 ans et plus. « L’organisme voulait démontrer que c’est difficile de cuisiner avec un faible budget et qu’il est nécessaire d’apprendre aux jeunes à cuisiner », souligne le chef Kshonze.

(Crédit photo : Facebook - Soif — bar à vin)

Pour suivre Soif — bar à vin :




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2018
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.