Quand l’hôtellerie profite de l’hébergement collaboratif

23 mai 2018 - Par Alexandra Duchaine

L’industrie hôtelière peut tirer profit de l’hébergement collaboratif. Le propriétaire de l’Hôtel Chicoutimi, Éric Larouche, vient de lancer, avec sa partenaire Christine Tremblay, Mon adresse à louer.com, une plateforme de location de propriétés privées qui servira à son établissement.

Ceux qui souhaitent rendre disponibles leur logis sur le site Web n’ont rien à faire, si ce n’est que contacter l’un ou l’autre des fondateurs. Les unités sont nettoyées puis prises en charge par l’équipe de Mon adresse à louer.

Éric Larouche n’a eu aucune difficulté à développer un service de location collaboratif. « Je suis hôtelier. Je connais les standards d’accueil, le fonctionnement des plateformes, je sais comment tout fonctionne. Une chambre, un condo, un chalet, c’est une unité, ça se gère de la même manière », met-il à l’avant plan.

Avantages
À ses yeux, tous les hôteliers devraient profiter de leur expertise en se lançant dans l’hébergement collaboratif. Pour lui, Mon adresse à louer est une excellente occasion d’affaire : quand un client appelle à l’Hôtel Chicoutimi pour réserver une chambre, mais manifeste son intérêt pour un autre type de séjour, l’employé au bout du fil lui suggère quelques chalets disponibles sur le site et réserve à sa place. « On bonifie notre service à la clientèle : on offre le bon produit, au bon client, pour un beau séjour », résume-t-il fièrement. Les deux services se réfèrent et génèrent de la clientèle.

Pour dénicher des unités, tout est une question de bouche à oreille et de réseautage. Ils se servent de leurs connaissances dans le milieu, rédigent des communiqués de presse, utilisent Facebook et mettent en place des stratégies de référencement. Ils déposent même des dépliants devant les maisons. Selon Éric Larouche, « il n’y a pas de mauvaise façon de rejoindre les gens ».

Le site propose des espaces au Saguenay-Lac-St-Jean, mais aussi en Grèce, pour une raison bien simple : Christine Tremblay, qui a imaginé le projet, a habité le pays pendant douze ans et y a développé un vaste réseau de contacts.

Ambitions
Le service commence à se faire connaître et des propriétaires québécois, américains et suisses manifestent leur désir de proposer leurs appartements. L’équipe Larouche-Tremblay est fin prête à répondre à leur demande. Leur offre en ligne devrait bientôt croître. Chose certaine, les deux partenaires ont de grandes ambitions pour leur entreprise, qui « grandit lentement, mais sûrement ».

Dans dix ans, à quoi ressemblera-t-elle ? « Je ne sais pas. Mais ce que j’espère, c’est que l’hébergement traditionnel et l’hébergement collaboratif travaillent ensemble. Qu’ils ne se voient plus comme des compétiteurs, mais au contraire comme des partenaires dont la force est le développement de nuitées. Je veux parler d’hôtellerie rentable, mais aussi d’hébergement collaboratif rentable, structuré et légal », conclut le gestionnaire.

L’Hôtel Chicoutimi est le premier hôtel québécois à intégrer l’hébergement collaboratif à sa stratégie de développement.

(Crédit photo : Page Facebook de l’Hôtel Chicoutimi)

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2018
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.