brightness_4
brightness_4
Le média des professionnels de la restauration et de l'hébergement
PUBLICITÉ
 

Produits de la mer : lancement d’une consultation sur la traçabilité

 
20 août 2021
Crédit photo: Pexels

L’Agence canadienne d’inspection des aliments, l’Agriculture et Agroalimentaire Canada ainsi que Pêches et Océans Canada lancent une consultation sur un document de travail qui servira à l’élaboration de propositions visant à améliorer la traçabilité du poisson et des produits de la mer au Canada, du bateau à la table. Trois thèmes sont abordés : la protection des consommateurs et la salubrité des aliments, la durabilité et la gestion des pêches liées à la traçabilité et à la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée, l’accès au marché, le commerce et commercialisation du poisson et des produits de la mer canadienne. Les intéressés ont jusqu’au 11 décembre pour déposer leurs commentaires.

« Nous sommes déterminés à lutter contre la fraude alimentaire, notamment l’étiquetage erroné et la substitution d’espèces de poissons, a assuré par voie de communiqué la ministre de la Santé, Patty Hajdu. Lorsque des produits frauduleux présentent une fausse image de leur contenu, cela peut mettre les Canadiens en danger. En augmentant notre suivi de la chaîne d’approvisionnement en produits de la mer, nous aurons une plus grande assurance que les produits alimentaires sont étiquetés avec précision. »

Politique alimentaire du Canada

Le document a été réalisé après avoir consulté diverses parties prenantes du secteur du poisson et des produits de la mer, y compris l’industrie, les organisations autochtones, les organisations non gouvernementales et le milieu universitaire. Il vient en appui à l’engagement pris en 2019, dans le cadre de la Politique alimentaire du Canada, d’élaborer un programme de traçabilité du bateau à la table, qui aidera les pêcheurs canadiens à mieux commercialiser leurs produits. Il s’ajoute à un investissement de 24,4 millions de dollars sur cinq ans qui vise à renforcer la capacité fédérale de lutte contre la fraude alimentaire.

L’Agence canadienne d’inspection des aliments effectue ainsi des inspections, collecte des échantillons, teste l’authenticité des aliments et recueille des renseignements pour mieux cibler ses activités de surveillance. Le rapport de surveillance accrue de la substitution des espèces de poisson de 2019 à 2020 montre que 92 % des échantillons de poisson prélevés ont été étiquetés de façon satisfaisante avec les noms communs appropriés.

Neuf espèces de poissons ont été ciblées en fonction de leur probabilité d’être étiquetées ou substituées de façon erronée et de leur disponibilité sur le marché canadien : le stromaté, la morue, le flétan, le thazard, le bar commun, le vivaneau (rouge et autre), la sole, le thon et la limande à queue jaune. Le Canada exporte chaque année environ 7 milliards de dollars de poisson et de produits de la mer. Il en importe environ 4 milliards de dollars en provenance d’un peu plus de 140 pays à travers le monde.

Pour lire le document de travail complet : engagement pris dans le cadre du mandat du programme de traçabilité « du bateau à la table ».

Mots-clés: Québec (province)
Lois, règlements et permis
Hygiène et salubrité
Restauration
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2022 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).