LE COMMERCE DE LA RESTAURATION ALIMENTAIRE

Pour Ian Perreault la restauration c’est d’abord une « business »... si vous voulez rester en affaire, vous devez faire de l’argent

L’activité finance est une des 9 activités clés des entreprises de restauration alimentaire.

6 novembre 2010 - Par Christian Latour

« Les gens pensent qu’on fait ça (juste) pour la passion, parce qu’on aime recevoir les gens, relate M. Perreault derrière le comptoir. Mais en fin de compte, c’est une « business ». Il faut faire de l’argent. »

Référence : Martin Croteau

CE QU’IL FAUT PREMIÈREMENT COMPRENDRE ET ACCEPTER

Malgré le fait qu’il y a encore des restaurateurs qui crient haut et fort qu’ils ne font pas ce métier pour gagner de l’argent, nous devons accepter que notre droit d’exister est un privilège renouvelable mais non immuable qui est directement relié à notre capacité de réaliser des bénéfices. Les bénéfices constituent, dans notre système économique, une preuve à la fois de notre utilité et de notre légitimité. Une entreprise qui, après un certain temps, s’avère incapable de produire des bénéfices est une entreprise inutile.

Merci à Ian Perreault pour ce rappel

Le premier et le plus essentiel des devoirs du restaurateurs est de satisfaire les consommateurs avec lesquels il a décidé de faire des affaires. En produisant pour eux les satisfactions désirées TOUT EN GAGNANT PLUS D’ARGENT QU’IL N’EN DÉPENSE.

⇐ Module de formation — Le commerce de la restauration alimentaire

MÉDIAGRAPHIE

Manuel de gestion-réflexion / Christian Latour ☺

Pour communiquer avec Christian Latour :

• Sur Facebook : Christian Latour
• Sur Twitter : @Christian Latour
• Sur LinkedIn : Christian Latour, MBA




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.