Stratégie de positionnement des aliments du Québec sur le marché institutionnel

Plus d’aliments du Québec dans les institutions

18 décembre 2013

Les services alimentaires des institutions gouvernementales seront heureux de découvrir les moyens mis en œuvre par le gouvernement pour leur faciliter l’accès aux aliments du Québec. C’est dans la cafétéria de l’hôpital Saint-François d’Assise de Québec que le vice-premier ministre et ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), François Gendron, a présenté la nouvelle Stratégie de positionnement des aliments du Québec sur le marché institutionnel.

« Chose promise, chose faite : nous respectons l’engagement que nous avions pris lors du lancement de la Politique de souveraineté alimentaire en mai de mai. L’État doit donner l’exemple » a d’emblée déclaré monsieur Gendron. Force a été de constater au cours des derniers mois que les institutions manquaient d’outils pour y arriver. La Stratégie repose donc sur quatre enjeux et objectifs qui ont pour but de faciliter le processus de sélection des aliments du Québec par les acheteurs en poste dans les institutions.

Enjeu #1 – Occasions de commercialisation des aliments québécois dans le marché institutionnel
Objectif : Arrimer la demande du marché institutionnel à l’offre de produits alimentaires québécois.

Rapprocher les entreprises d’ici, les acheteurs des établissements publics et les distributeurs alimentaires au sein de 17 organismes régionaux de concertation mandatés pour créer des occasions d’affaires.

Enjeu #2 – Qualification et adaptation de l’offre alimentaire québécoise par rapport aux exigences du marché institutionnel
Objectif : Qualifier les entreprises bioalimentaires dans leurs activités de commercialisation.

Les entreprises recevront formation, préparation et accompagnement afin de les aider à qualifier et à adapter leur offre de produits pour qu’elle réponde aux besoins des établissements publics. Les spécifications techniques exigées dans le milieu institutionnel découragent nombre de producteurs locaux. Des moyens seront donc mis de l’avant pour les aider à se conformer à ces exigences, que se soit en matière de fréquence de livraison, de volume, de format ou d’informations offertes à propos des produit.

Enjeu #3 – Identification des aliments du Québec dans le marché institutionnel
Objectif : Accroître l’information sur les produits certifiés par Aliments du Québec dans le marché institutionnel.

Permettre aux établissements publics d’identifier plus facilement les produits certifiés par l’organisme Aliments du Québec.

Enjeu #4 – Développement durable dans l’approvisionnement alimentaire des établissements et organismes publics québécois
Objectif : Participer à la démarche de développement durable de la société québécoise en favorisant l’approvisionnement responsable dans les procédures d’achat d’aliments.

Les entreprises recevront de l’aide pour positionner leurs produits afin de les rentre plus distinctifs en matière de développement durable et mieux répondre ainsi à la demande d’approvisionnement durable des établissements et organismes publics.

Trois distributeurs d’importance ont déjà signé une entente de collaboration. En effet, Colabor, Gordon Food Service (GFS) et l’Association québécoise des distributeurs de fruits et légumes (AQDFL) se sont engagés à travailler avec le MAPAQ dans la réalisation de cette stratégie. Par ailleurs, tous les distributeurs sont invités à se joindre au groupe et à prendre part aux mesures régionales, lesquels devront être identifiés au plus tard le 31 mars 2014. Un des moyens privilégiés sera l’identification claire des produits québécois faisant partie de la liste de leurs produits.

La Stratégie permettra notamment d’augmenter la place des aliments du Québec dans les établissements publics, tels les hôpitaux et les écoles, comme dans les établissements privés financés par l’État. Une enveloppe budgétaire de 5 millions de dollars servira à financer les actions de la Stratégie pour les trois prochaines années.

Pour consulter la Stratégie de positionnement des aliments du Québec sur le marché institutionnel.

Sur la photo : M. Claude Gariépy, président et chef de la direction de Colabor, M. François Gendron, vice-premier ministre et ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), Mme Marie Gosselin, présidente de l’Association québécoise de la distribution de fruits et légumes et M. Richard Sénéchal, président de Service alimentaire Gordon (GFS).

Pour suivre la Politique de souveraineté alimentaire du gouvernement du Québec :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.