brightness_4
brightness_4
Le média des professionnels de la restauration et de l'hébergement
PUBLICITÉ
 

Pierre Lapointe : « Je veux laisser une empreinte sur le Groupe Mayrand Alimentation »

 
24 mars 2022 | Par Sophie Poisson
Crédit photo: Groupe Mayrand Alimentation

La présidence du Groupe Mayrand Alimentation - qui veut allier l’expertise en commerce alimentaire avec le savoir-faire de la distribution alimentaire aux restaurateurs - a été offerte en janvier dernier à Pierre Lapointe. Ce dernier a commencé sa carrière dans le domaine de l’alimentation, puis a passé les dix dernières années du côté des chaînes d’approvisionnement, de logistique de transports et d’entreposage. « Comme fin de carrière, je trouvais intéressant de prendre l’ensemble de mon expertise accumulée au cours des 40 années et de la mettre à profit dans une entreprise du Québec, explique le président. Je me lève le matin parce que j’ai une passion et je veux arriver à laisser une empreinte. C’est l’occasion que j’ai eue avec Mayrand. »

Pierre Lapointe est arrivé dans l’entreprise en novembre 2019 à titre de président de ALIMPLUS, puis il est devenu en mai 2020 chef de l’exploitation de Mayrand Entrepôt d’Alimentation, avant de prendre les rênes du groupe. « La transition a été beaucoup plus facile que si ça avait été quelqu’un de l’externe : je connaissais l’exécutif et l’ADN de l’entreprise. On venait de vivre deux années de défis durant lesquelles on a eu beaucoup d’occasions, qui nous ont notamment permis de faire des ajustements », souligne-t-il. La structure de l’organisation et les façons de faire ont été revues et des investissements ont été faits pour moderniser des entrepôts, le tout en vue de l’après-pandémie.

« Je pense qu’il va y avoir une reprise plus soutenue que lors des déconfinements, assure le nouveau président. Notre degré de confiance est plus élevé. Certains restaurants, comme les nappes blanches, sont restés fermés lors des deux dernières années et rouvrent en ce moment. » Il confirme que le nombre de clients a baissé, mais un certain équilibre a été trouvé, car si la vente des produits haut de gamme ont diminué, ceux par exemple destinés aux pizzerias ont explosé. Les ventes d’emballages pour le prêt-à-emporter ont aussi atteint des records pendant la pandémie.

Pierre Lapointe s’attend encore à de nouveaux changements liés à la période inflationniste : « On mentirait si on disait que nos clients n’auront pas d’augmentations de prix. On n’est pas capables de tout absorber, mais on a un effort à faire en tant qu’organisation pour aider notre clientèle : en négociant encore mieux, en trouvant d’autres produits, en faisant place peut-être à de nouveaux joueurs... »

Croissance continue en vue

En ce qui concerne les tendances à venir, il se fie à l’Ontario, qui à la fin du passeport vaccinal obligatoire pour aller au restaurant a connu une importante hausse des ventes. « Est-ce que ça va exploser ici ? Peut-être pas, mais je m’attends à une hausse, puis à une reprise plutôt constante jusqu’à l’ouverture des terrasses et la reprise éventuelle de tout l’événementiel qui amenait énormément de volumes. On s’attend à ce que la reprise des restaurants de nappes blanches au centre-ville de Montréal demeure peut-être un peu lente, par contre les gens vont vouloir sortir. » Les trois nouveaux entrepôts du Groupe sont d’ailleurs situés à l’extérieur de la métropole : Brossard, Laval et Saint-Jérôme. Le Groupe Mayrand Alimentation a également ouvert l’an dernier un centre de distribution et une organisation de vente à Québec.

Il a aussi fait l’acquisition de Tout Prêt, qui propose des fruits et légumes coupés prêts à l’utilisation. « On a agrandi notre chaîne pour se rapprocher encore plus du producteur, affirme Sophie Schwartz, la vice-présidente marketing, stratégie numérique et expérience client. Pour nous, c’est un très bon signe que la restauration québécoise valorise la production locale et que les agriculteurs aient monté leur qualité et leur fiabilité de production. » Tous les produits de marques privées du groupe - comme Mayrand CHEF, Hortus et Cristelle – viennent d’ailleurs de producteurs locaux.

Un nouveau portail de commandes pour restaurateurs a vu le jour en avril 2021 pour le centre de distribution d’Anjou et en mars 2022 pour celui de Drummondville. Il vient répondre aux nouveaux profils se tournant vers la restauration, qui sont souvent jeunes et ont besoin d’acheter à n’importe quel moment, de connaître les disponibilités des produits tout de suite, et voir sur leur compte où se trouvent les commandes et les factures sans devoir appeler.

Sophie Schwartz précise que le groupe se positionne de plus en plus en fournisseur de solutions intégrées avec la présence d’un gestionnaire de compte qui s’occupe d’un restaurateur, accompagné d’une équipe pour offrir différents services de vente mais aussi de conseils. « L’idée est de raccourcir le temps de décision et de permettre d’être beaucoup plus réactif, notamment aux changements de menus. On est passé de “ il faut réduire le gaspillage et les pertes " à “ il faut en plus réduire les mauvaises décisions ” parce que ça coûte trop cher, que ce soit en termes de temps, d’équipe ou de trésorerie. C’est là où on a une vraie carte à jouer et on est à fond dessus ! », insiste la vice-présidente.

Pierre Lapointe est confiant quant à l’avenir du Groupe Mayrand Alimentation : « Pour les six prochains mois, on est avec nos clients, on récupère des marchés, on continue d’avoir une croissance. Par la suite, on va y aller avec des acquisitions et des ouvertures… »

Pour suivre le Groupe Mayrand Alimentation :

Mots-clés: Québec (province)
Restauration
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2022 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).