Piecemeal : Une plateforme gratuite pour aider les restaurateurs à planifier la relance

 
16 avril 2020 | Par Marie-Ève Garon

La nouvelle plateforme de gestion de restaurant Piecemeal, disponible en ligne gratuitement, vise à centraliser et à simplifier les tâches des gestionnaires : inventaires, coûts de menus, horaires, achats, prévision des ventes et préparation de la nourriture. La jeune start up montréalaise met ainsi à la disposition des restaurateurs un outil pensé et développé pour les aider à automatiser les tâches et les opérations les plus répétitives dans le but d’augmenter leur efficacité, de minimiser leurs pertes et d’améliorer leurs marges de profits. En cette période trouble liée à la pandémie, Piecemeal représente également un véritable atout pour tous les gestionnaires d’établissement qui souhaitent se préparer adéquatement à la relance de leurs opérations.

« Le but de Piecemeal est d’intégrer plusieurs modules dans la même plateforme puisqu’il existe déjà des outils sur le marché mais soit ils sont complexes, soit ils ne gèrent qu’un aspect des tâches, note Christopher Wells, co-fondateur et président-directeur général de Piecemeal. Nous trouvions important de créer une plateforme qui simplifie le quotidien des opérateurs, des restaurateurs ou des gestionnaires de services alimentaires. » À titre d’exemple, au niveau des inventaires, la technologie intégrée à Piecemeal permet aux responsables des établissements de prendre une photo de leurs factures qui seront d’emblée comptabilisées (prix et quantité) en temps réel. Le gestionnaire s’assure alors d’avoir un menu rentable. « Il sait exactement où il s’en va ! À l’heure actuelle, à moins d’être très bien structuré, la plupart des restaurateurs ne font pas d’inventaire. » Piecemeal réduit également de 50 % à 75 % le temps accordé aux tâches administratives.

Le b.a.-ba de la gestion

Christopher Wells, qui a œuvré dans le secteur de la restauration pendant 27 ans, constatait plusieurs lacunes dans les différents modes de gestion. Si bien qu’il rêvait de développer un outil versatile qui aiderait ses clients à améliorer l’efficacité de leurs opérations et à faire plus de profits. Le dirigeant souhaitait ainsi créer une plateforme pouvant servir à quelqu’un qui ne connaît pas nécessairement tous les rouages de la gestion. « C’est-à-dire un outil capable de cibler les lacunes ou les éléments qui s’avèrent nuisibles pour une entreprise et d’offrir des pistes de solution quant à la manière de régler ces problèmes. » Une équipe de support est à la disposition des utilisateurs afin de les aider à s’approprier les différents modules. « Nous détenons tous une expertise en gestion de restaurant, nous comprenons tout à fait cette réalité. »

À terme, le but de Piecemeal est donc de fournir de l’information pertinente aux gestionnaires, sans qu’ils comprennent nécessairement toute la mécanique sous-jacente, afin de s’assurer de la rentabilité de leur entreprise. « Je fais de la consultation depuis 10 ans et je rappelle fréquemment à mes clients la fameuse règle du 80/20 : lorsqu’on se concentre sur 20 % des items, on va régler 80 % des pertes parce que ça concerne souvent les mêmes catégories d’aliments (viandes, poissons, fromages, alcools). C’est rarement l’origan séché qui représente le plus grand problème ! » L’idée de faire un inventaire condensé, en ciblant quelques items principaux, permet de contrôler les pertes rapidement et de manière efficiente. Un module se veut d’ailleurs consacré spécifiquement au contrôle des écarts qui permet, entre autres, de faire un inventaire critique que le gestionnaire d’établissement suivra quotidiennement. « Je me souviens d’un dessert à la crème glacée qui m’a fait perdre 450 $ en seulement un mois. Grâce à ce type d’inventaire, j’ai réglé le problème en quatre jours. J’ai ainsi réalisé qu’il devait être portionné d’avance de façon adéquate, sinon ça entraînait un important gaspillage. »

Dans la conjoncture actuelle de crise sanitaire, Piecemeal facilite la planification de la relance des opérations, notamment en ce qui concerne les coûts de menus (modifier les portions, changer des items…) et les différents scénarios d’horaires selon le niveau d’achalandage anticipé. « Ça me permet de voir sur le plan financier, si j’ouvre à 50 % de ma capacité par exemple, combien de serveurs et de cuisiniers je peux me permettre d’embaucher. En temps de pandémie, le but est de s’assurer que lorsqu’on ouvrira à nouveau, on pourra demeurer rentable. Il s’agit de rester proactif plutôt que réactif ! »

Renseignements : Piecemeal

(Photo fournie par Piecemeal)

Mots-clés: Québec (province)
Nouveau produit
Technologie
Gestion

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).