Photographies, tasses de thé et souvenirs du temps passé

30 avril 2019 - Par Pierre-Alain Belpaire

Au fil des mois, entre conférences et visites guidées, les responsables de la Société historique de Limoilou parviennent à satisfaire l’intérêt et la curiosité d’une foule de passionnés. Mais pour aller à la rencontre d’un autre public, tout aussi curieux, l’ethnologue Kathleen Pouliot a proposé à la Société de visiter plusieurs résidences pour aînés du secteur et d’y organiser des « Salons de thé et de photographies ». Entamée à la fin du mois de février, la série de dix événements a pris fin ce mardi.

Le concept est relativement simple : la Société historique donne rendez-vous aux résidents et les invite à amener, lors de l’activité, différentes photos en leur possession. Après un bref rappel de l’histoire et des grandes dates du quartier Limoilou, les clichés sont diffusés sur grand écran et commentés par leurs propriétaires. « Et très rapidement, cela donne lieu à de beaux échanges et à d’intéressants débats, souligne Kathleen Pouliot. Cela crée aussi des liens entre résidents qui se découvrent des points communs. »

Souvenirs personnels, portraits de famille, paysages, coins de rues et anciennes demeures : les thématiques abordées, tant sur écran que lors des conversations, sont variées. « Certains n’ont aucune difficulté à commenter et à raconter ; d’autres sont un peu plus réservés, plus timides. C’est alors à nous de les accompagner et de leur poser quelques questions sur les images qu’ils nous ont amenées, explique l’ethnologue. Souvent, une fois l’activité terminée, les résidents restent pour poursuivre la discussion avec les membres de la Société et nous confient d’autres souvenirs et anecdotes. Ce sont des moments inestimables, durant lesquels on se sent vraiment privilégiés ! » Numérisés, ces précieux souvenirs ont rejoint les archives de la Société historique et pourraient un jour être présentés au grand public. « On disposait évidemment de nombreuses photos d’époque, de portraits officiels ou d’événements publics, mais là, ce sont des photos prises au cœur des maisons, tirées lors de rencontres de familles, … Bref, des instants du quotidien ! »

En deux mois, ces salons ont été organisés dans dix résidences limouloises et plus de 200 aînés y ont commenté leurs clichés, échangé leurs anecdotes et rafraîchi leur mémoire. Face à un tel succès, l’instigatrice du projet financé par le programme MADA (Municipalité amie des aînés) espère bien évidemment qu’une suite lui sera apportée. « Sous la même forme ou légèrement repensé, précise-t-elle. On tient à continuer à travailler avec les résidences du quartier et avec ces personnes passionnées, allumées et tellement attachantes. Les récits et témoignages qu’elles nous ont livrés sont de véritables bijoux. Et lorsqu’on diffusait une photo et qu’on voyait une petite lumière s’allumer dans les yeux de différents participants, c’était la plus belle de nos récompenses ! »

(Photos fournies par la Société historique de Limoilou. Crédit : Bernadette Lachance, Irène Martin et SHL)

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.